Forêt d'Ymir

Si vous pouviez basculer dans un autre monde, si vous pouviez incarner un personnage magique. Le feriez vous? Voulez vous faire ce RP? Pour cela Bonne humeur et Bon niveau d'écriture requis!!
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Dim 9 Nov - 18:47

Le vent sifflait entre les hauts troncs d'argents qui bordaient le chemin. Une fine brume argentée serpentait entre les arbres en en rendant les contours flous. Deux silhouettes marchaient, paisiblement.
Une petite fille et celle qui aurait pu être sa grande soeur.
Sauf que ça n'étais pas cela.
Mei, assassin de métier, à l'apparence adolescente, mais en réalité beaucoup plus agée marchait en compagnie de l'une de ses créations. Armëyn. une frêle fillette aux cheveux mauves, munie, pour tout arme d'une fine flûte de bois clair, presque argenté.
Sa création. Un pantin ensorcelée, qui semblait si réel que l'on aurait pu le prendre pour une véritable petite fille.

Elles venaient de finir une mission particulièrement risquée, et bien que Mei ne soit pas parfaitement bien vue chez les Elfes, elles se baladaient entre ces édifices végétaux majeestueux dont les branches, élans de vie se dressaient vers le ciel.


Maître?

Tel étais le seul défaut de son pantin, songea Mei, elle refusait sistématiquement de la tutoiyer et de l'appeler par son prénom, de guerre lasse, Mei avait fini par laisser la fillette -non le pantin- faire comme il lui plaisait et cela avait évité quelques confrontations, surtout que, non contente d'avoir donné la vie, elle l'avait aussi dotée de pouvoirs magiques.

Oui, Armëyn?

Je prévois une rencontre

Mei hocha la tête, elle savait que la fillette ne se trompait jamais, quant à savoir qui et ou, elle savait aussi que tout était une question de temps, et que donc, soit la flutiste parlerait, soit cette rencontre adviendrait.
sereine, elle ralentit sa merche imitée par la petite fille, et, jetant un léger coup d'oeil autour d'elle, elle sentait la présence d'Elfes, mais aussi d'autre choses. D'autres êtres.

Plus dangereux?


Si tu es entourée d'ennemis, coule toi dans l'ombre, deviens plus silencieuse que le vent, plus invisible que l'air, et frappe aussi vive que la foudre.

un précepte qu'elle avait toujours appliqué au pied de la lettre.
Un précepte qui guidait ses pas.

Un bruissement attira son attention, quelqu'un approchait.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Mer 12 Nov - 12:07

Asmah, debout sur la selle d'Hazufel, lui même dans un fossé, observait la jeune fille et la petite à la hauteur des leur pieds. Le cheval fit mine d'avancer, immédiatement stoppé par un grincement de dents mécontent de la semi-démone.
Si elle était là, c'était parce que c'était plus amusant d'épier d'ici que du haut d'un arbre. Et aussi beaucoup plus dangereux.
Hazufel s'ébroua, et Asmah manqua de tomber. Elle se rattrapa au bord du fossé, bondit sur le sol devant son nez et se pencha vers son cheval.


Enfoiré ! tu pourrais jouer le jeu!

L'animal lui fit clairement comprendre qu'il ne trouvait pas drôle le fait qu'elle se serve de lui comme marche pied.

Puisque c'est comme ça, je continue toute seule. Débrouille toi pour sortir.

Hazufel coucha les oreilles. Cette cavalière était particulièrement ingrate. Dommage qu'il l'aimât à ce point.Asmah se glissa entre les arbres, sachant tout à fait que les inconnues l'avaient sûrement déjà repérée. Aussi, elle sortit sur la route, tranquillement, leur faisant face, les yeux fermés, jouant de la flûte traversière, comme à son habitude.
La mélodie était moqueuse, enjouée, enfantine presque, même si à travers on ressentait une certaine malveillance, quelque chose d'un soupçon malsain. C'était un air démoniaque, remanié par la semi-ange elle même, le rendant peut être moins provocant, quoiqu'il le restât toujours.
Cela faisait maintenant trois mois que la jeune femme avait quitté Ërlam, sans doute pour l'embêter, tout simplement. Elle savait qu'il la retrouverait s'il le voulait, mais qu'il se targait de pouvoir vivre sans même penser à elle un instant. Aucun des deux ne savaient pourquoi, mais la solitude se faisait encore plus grande quand ils étaient séparés, et pourtant. Le jeune homme savait que c'était pour son bien qu'elle le quittait de temps en temps, sans raison particulière. Ils se voyaient peu, et leurs retrouvailles paraissaient dénuées de sentiments. Mais l'affection qu'ils se portaient était clairement visible. D'autant plus que, quand ils se retrouvaient seuls, personne ne savait comment ils réagissaient.
En face d'elle, les deux inconnues parurent surprise, et, sans toutefois marquer un temps d'arrêt, semblèrent hésiter.
L'une était brune, et semblait avoir une quinzaine d'année, peut être plus. L'autre était une gamine d'environ huit ou dix ans, aux cheveux violets. Le duo était étonnant, sans faire sourciller la jeune femme cependant. L'enfant semblait placide, et l'adolescente, restant calme, avait pourtant l'air ses gardes.


Une pâquerette, mesdemoiselles?

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Mer 12 Nov - 15:43

(ai du faire un choix dans les Rp auxquels j'allait donner priorité, hum c'est celui ci qui l'a sur Ewie Rp xD, tu ne m'en veux pas au moins... Very Happy hum désolée c'est un peu court )

Un sourire naquit sur les lèvres de la fillette, un sourire presque enjoué. un sourire qui fit scintiller ses grands yeux d'un violet foncé, elle s'approcha de l'inconnue, qui semblait être un objet de fascination pour elle, en fit le tour, prit un peu de recul pour l'étudier, puis, sans quitter son sourire:

Je n'avais jamais vu de semi démon avant Fit elle remarquer, placide.

Mei avait marqué un léger temps d'arrêt, saus toutefois s'arrêter à cette étrange rencontre, de longs cheveux argentés qui, emportés par le vent flottaient au grés du vent, Elle semblait plutôt frèle, et pourtant, la jeune fille se demanda un court instant si quelqu'un pouvait réellement la surprendre, rivaliser avec elle. Le sourire moqueur qui s'affichait sur ses lèvres depuis son apparition sembalit exaspérant au premier abord, puis très vite, Mei s'y habitua. Elle se détendit imperceptiblement et adressa un large sourire à la jeune femme.

je me nomme Mei, et voici Armëyn, nous rentrons d'une mission non loin d'ici et avions décidé de faire une petite halte par ce charmant endroit.

Une petite main attrappa la manche de la jeune femme, c'était la fillette, qui voulait vraisemblablement ajouter quelque chose, un léger hochement de tête lui indiqua qu'on l'écoutait.

Vous avez oublié de préciser que les elfes vous détestent Maître.

Un léger sourire rêveur se déposa sur les lèvres de la mercenaire. C'était vrai, mais étais ce nécessaire de le préciser, alors qu'une dizaine d'archers elfes étaient embusqués dans les arbres pour la tuer dès qu'elle s'approcherait un peu trop de Sayandra, la capitale de la forêt.

Hum... oui c'est vrai, futile, mais vrai.

La jeune femme paraissait avoir oublié, qu'en plus d'être en territoire Elfe, elle était épiée, par des Soldats qui n'auraient aucun scrupules à la déscendre. Alors pourquoi étais elle là? Pour les narguer? non par défi? non plus.... Parce qu'elle aimait ces forêts, toute mercenaire à tendance chaotique qu'elle soit.

Et toi qui es tu?

La question avait été prononcée d'une voix neutre, pourtant, aux vues du regard que la jeune femme posait sur son interlocutrice, il était évident que Mei attendais une réponse. Quelle qu'elle soit.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Jeu 13 Nov - 1:59

Pas grave si c'est court, ça reste très intéressant xD Oublie pas notre RP sur Ewie quand même, c'est un de mes préférés!


Le sourire d'Asmah s'élargit. L'enfant remarquait vite les choses, ce qui laissait penser qu'elle n'était pas homaine. Peut être... quelque chose créé par l'adolescente comme serviteur, ou compagnon. C'était original et cela plaisait beaucoup à Asmah. Cependant, si les capacités de la gamine semblaient excellente, Asmah se demandait si elle saurait quel était l'autre moitié du semi-démon qu'elle était. Saurait elle deviner qu'elle était mi-ange, mi-démon?
Asmah avait presque envie qu'elle le voit, tant cela était promesse de s'amuser.
Les elfes n'aimaient pas la dénommée Mei... Pourquoi donc? Ainsi, c'était leur présence qu'Asmah avait senti autour d'elles. Apparement, les elfes venaient de découvrir Asmah, qui les avait prit à revers sans même s'en rendre compte. Et des soldats? Mais qu'est ce qu'avait fait cette ado pour se mettre ainsi deux races à dos?
ça, c'était les questions que quelqu'un de censé se serait posé à la place de la jeune femme. Mais la semi-démone ne voyait pas d'inconvénients, ni même d'avantages, à la nature même de celle qui se tenait en face d'elle. Cela lui semblait presque normal, comme rencontre ; et qu'elle ait créé une fillette qui l'appelait Maître ne la faisait même pas sourciller.


Je suis la Maîtresse de la Fantaisie, bien entendu.

La jeune femme s'inclina, d'une révérence si profonde qu'elle en semblait cocasse.

Asmah, pour vous servir, mesdemoiselle.

La chemise d'homme se plaqua contre son buste en raison du vent qui lui répondit, moulant sa poitrine. Les cheveux d'argent de la jeune femme s'envolèrent également en arrière, telle une bannière, dévoilant ses oreilles sans lobes ; son sourire, lui, montrait ses crocs.
On entendit un léger murmure caché dans le souffle de vent, et Asmah aurait été prête à parier qu'il s'agissait des elfes qui les épiaient. Elle aussi était connue, pour son manque de loyauté plus que pour des agissements à proprement parler. C'était surtout son attitude qu'on lui reprochait, du moins chez les humains.
La semi-ange pencha la tête vers la droite, puis vers la gauche, les mains croisées sur le buste, soulignant sa poitrine aux rondeurs provocantes.


Je ne sais pas si ceux qui vous épient le font uniquement pour vos belles fesses, mais il me semble que ce n'est pas une preuve de galanterie de leur part que de rester cachés.

Asmah leva les yeux vers la voûte arborescente.

A moins que cela ne soit de la timidité ?

Immédiatement, trois elfes tombèrent sur le sol, accroupis pour amortir le choc, et s'approchèrent à une vitesse fulgurante des trois représentantes de la gente féminine.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Sam 15 Nov - 0:10

xD je n'ai l'intention de délaisser aucun Rp, je n'ai juste malheureusement pas de journées à rallonge.

Mei vit les elfes s'approcher, elle étais sereine, si l'accès la Sayandra lui étais interdite, elle avait parfaitement le droit de se ballader dans les forêtes, du moins pour le moment. Elle savait aussi que la petite flutiste étais aussi calme qu'elle. Elle le voyait à ses épaules relâchées et à ses doigts fins qui caressaient le bois clair, presque doré de la flûte.
Les Elfes perçurent ce mouvement tranquille, puisque l'un d'entre eux saisit son arc, et le banda. La flèche visant la fillette.

Celle ci ne broncha pas, un petit sourire étirait ses lèvres rouge sang. La pression sur l'instrument de musique s'accentua.


Hum que me vaut le (dé) plaisir?

Il était évident que les Elfes n'appréciaient pas la jeune fille, cependant une voix mélodieuse lui répondit en elfique. Langue chantante. Mei avait comprit son intelocuteur, puisqu'elle connaissait cette langue. Elle n'avait pas toujours étée détestée, il fut même un temps où elle y était la bienvenue. Alors....

Un léger sourire naquit sur les lèvres de la jeune fille, ce que lui disait l'Elfe était clair.


Tu n'es pas bienvenue, Marionnettiste.

Un sourire naquit sur les lèvres du pantin, elle savait, tout comme Mei ce que les Elfes lui reprochaient, il refusaient qu'une forme de vie artificielle puisse exister et être crée par quelqu'un d'autre que la nature. Mais ils devraient s'y habituer.

La cité m'est interdite, mais pas la forêt que je sache.

L'elfe abaissa son Arc et s'approcha de Mei, elle le reconnut à son regard, aussi troublant que le premier jour.

Tu sais qu'il te suffit d'un geste pour revenir parmis nous.

Je ne la sacrifierais pas.

Mei avait secoué la tête, sereine, un sourire posé sur ses lèvres sombres, un éclat de lumière dans ses yeux ténèbreux. Elle se pencha près de la fillette, et passa une main dans les boucles mauves de l'enfant. Son sourire s'effaça lorsqu'elle prit conscience que l'Elfe, une lueur de mauvaise augure dans le regard.

tu as un problème?

L'Elfe sursauta, comment cette créature maléfique osait elle l'interpeller? Bandant à nouveau son arc, Un soupire courroucé.
la tension s'accentua. puis, l'énergie se libera. La flèche traversa le corpas de la fillette, puis sans un regard, l'Elfe se détourna, un murmure sur les lèvres "Je t'avais prévenue"

Pas un regard pour Asmah.

Les deux Elfes à côté de lui encadrèrent la jeune femme, bien décidés à l'embarquer de force.


Le cormps de la fillette basculait.
Plus de force, plus de vie.
Un pantin pouvait il mourir?
Un pantin pouvait il succomber?
L'énergie magique fuyait son être.
Mei...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Sam 15 Nov - 7:40

je me fais vraiment plaisir à écrire avec toi xD

Asmah, de toute la scène, n'avait ni décroisé ses bras, ni abandonné son sourire moqueur. D'ici, elle paraissait ravie, et absolument pas courroucée par le fait que les elfes ne lui aient pas adressé ne serait ce qu'un regard.
Quand l'enfant aux yeux violets tomba en arrière, étrangement raide, transpercée d'une flèche, Asmah vit son sourire s'élargir à nouveau. Une aura quasiment palpable l'enveloppait, celle qui arrivait après un niveau de colère certain. La Nonchalance, qui dénotait d'un besoin naturel de se ficher de cette vie qui s'enfuyait. Et pourtant...
Un elfe se retourna à peine, le temps d'apprécier le physique de la semi-démone, qu'il considérait plus comme une provocation à la nature qu'un de ses dons. Il se figea dans son mouvement, l'expression d'Asmah trop étrange pour ne point s'acquitter de sa raison.


Il me semble que cette enfant n'a rien fait, messire Elfe.

Le fils de la forêt tressaillit à peine, et relâcha la pression qu'il maintenait sur le bras de Mei.

De quoi te mêles tu ? Tu ne sais pas qui est cette femme, ni cette enfant. Tu ne connais pas leur erreur.

Asmah éclata d'un rire moqueur, prenant au dépourvu les deux autres elfes. Ils se retournèrent, méprisants, et furent également troublés par si peu d'humanité. D'un ton ironique, elle répondit :

Leur erreur, dites vous. Bien grossière erreur, en vérité.

L'elfe le plus proche leva un sourcil.

Qu'en sais tu?

Vous reprochez certainement à l'une d'être créée par l'autre, et inversement. Et il me semble que les elfes ne supportent pas que l'on octroie ses droits à ce qu'ils pensent être la Nature.

L'elfe qui maintenait maintenant seul Mei se raidit.

Or, si cette femme a été également créée par la nature, ce dont je ne doute pas -elle sourit à Mei- il me semble que vous pourriez considérer sans problème l'enfant comme rien de moins qu'une de ses petites filles.

Le regard d'acier se porta un court instant sur le cadavre de l'enfant, qui, étrangement, ne laissait s'échapper aucune goutte de sang, alors qu'une hampe de flèche lui traversait la poitrine.

Tu voudrais qu'on considère la Nature comme la grand-mère de cette chose? Cette chose qui ne perds même pas de sang quand on la blesse?

Je ne pensais pas que les elfes pouvaient s'abaisser à juger les gens sur ce qui sort de leur corps, railla Asmah, toujours très calme. T'as t-on déjà jugé sur tes défections?

L'ombre d'un sourire apparut sur le visage de Mei, du moins c'est ce que cru voir la semi démone aux cheveux d'argent. Toujours droite et fière, s'opposant avec tant de nonchalance et de maîtrise de soi à trois elfes, dans l'unique but de mettre son grain de sel dans une affaire qui ne la regardait pas -et non pour sauver Mei, car elle était bien trop égoïste pour cela- Asmah continuait à sourire, à elle même comme aux autres.
L'elfe qui était visé se crispa, tandis que seule la dignité et l'union des autres elfes les empêchaient de rire au bon mot de la jeune femme, ainsi que du fait que leur ami s'était fait prendre à son propre jeu, celui de la parole. D'un geste, il ordonna de relâcher Mei, et les deux autres s'exécutèrent sèchement.


Qui es tu ?

Une pâquerette, rien de plus, messire Elfe.

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Dim 16 Nov - 14:11

(saloperie d'ordi, il a bugé à deux lignes de la fin de mon post... bonne humeur; courage, bonne humeir, courage xD, donc je recommence, pfff... donc en plus d'être overbookée et pas là pendant deux semaines je vais essayer de rep à tous mes Rp en retard... O.O ça va me prendre des heures)

Mei bondit hors de l'étreinte des elfes pour s'approcher d'Armëyn, celle ci avait été bien amochée, cependant, elle n'étais pas irréparable, La jeune femme se demandais juste comment réagirais l'esprit emprisonné dans le corps de la poupée. Car cet esprit n'étais pas innofensif, il s'agissait de celui d'un ange, qui venait d'avoir été assassiné dans la frontière de feu. Elle en a capturé l'âme pour faire vivre la poupée. C'était de cette ame que la petite flûtiste tirait sa force.
Sa vie.

Non, elle devais se concentrer sur les réparations.
Elle retira d'un geste sec la flèche tandis qu'Asmah tenais la parlotte aux Elfes.
Merci Asmah Elle ignorait si la semi démonne avait entendu son message, mais en tous cas elle lui en étais reconnaissante.

Qui es tu ?

L'elfe semblait intrigué, tant mieux, au moins il fichait la paix à Mei

Une pâquerette, rien de plus, messire Elfe.

Un léger sourire traversa le visage de la jeune fille, décidément, Maîtresse de la fantasie, cela convenait bien à Asmah, Elle jeta un coup d'oeil à la blessure de la fillette, hum, le ressort du coeur avait été touché, il lui faudrait le réparer, et l'âme s'agitait d'une manière inquiètante.

*Armëyn, laisse l'esprit, n'essaye pas de l'empècher de sortir.*

* Mais.... j'ai peur*

*Tu devrais l'écouter, fillette.*

Mei rouvrit les yeux, l'ange lui avait parlé, mais comment? Pourquoi? la flèche avait elle aussi touché le sceau? Dans ce cas la conscience de la fillette étais en danger. Elle examina le sceau, en effet, la flèche l'avait eraflé. La jeune femme jura entre ses dents, ces idiots, risquaient de condamner la fillette avec leurs préjugés.

* Je ne lui ferais rien, ne t'inquiète pas, mais te demanderais un service en échange de la promesse de rester dans ce corps sans faire de mal à la petite.*

Mei sentait la peur d'Armëyn, elle s'obligea à répondre.

que veux tu?*

*Mes ailes*

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Mar 18 Nov - 5:34

J'éditerais quand je retournerais dans un endroit civilisé... Bientôt, je te le promets ^^

edit : je sors de l'écrit du bac de français, je continue sur ma lancée xD

Asmah planta ses pieds plus profondément dans le sol. Debout, jambes légèrements écartées, talons au sol, elle fixait toujours, moqueuse, l'elfe qui semblait être le chef. Celui-ci soutint son regard, presque méprisant, et y vit une lueur telle qu'il ne put s'empêcher de briser le silence.

Une simple pâquerette... De qui te fiches tu?

Asmah souriait, tant cela lui semblait évident que l'elfe tendait la perche.

Mais de vous, bien entendu.

L'elfe serra les poings, tandis qu'un autre, dans son dos, commençait à pouffer. Il était comme les deux autres, de haute stature, mais brun, et avec des yeux dorés, rare même chez les elfes. Asmah le jugea beau, sans toutefois quitter des yeux le chef des elfes.

Dis nous ton vrai nom, au lieu de donner un groupe de mots sans suite, où tu ne resteras pas en vie longtemps.

Le rire moqueur retentit à nouveau.

Sans vouloir me vanter, je ne pense pas que vous puissiez grand chose contre moi, faible femme ou non.

L'elfe sourit ironiquement, pensant qu'il ne s'agissait là que de vantardise pure. C'en était, en effet, car Asmah énonçait cela sans savoir ce que valaient ses potentiels ennemis. Elle avait toujours été orgueilleuse, et avait l'impression de pouvoir battre n'importe qui; Son avantage primordiale étant son imprévisibilité légendaire.

Aussi, je vais vous dire mon nom par courtoisie, et non par réponse à votre menace, Messire Elfe.

Cette fausse marque de respect fit grincer l'elfe des dents. L'ironie, la moquerie même, était quasiment palpable, et, tandis qu'il ouvrait la bouche pour répliquer, la jeune femme eut encore l'audace de lui couper la parole.

Je suis Asmah, Maîtresse de la Fantaisie de son état.

La semi-démone effectua une révérence parfaite, et ajouta :

Pour vous servir, Messire Elfe.

L'elfe se glaça, et le brun derrière cessa de rire. La semi-démone était connue de leurs espions comme quelqu'un d'imprévisible, avec une capacité au combat particulièrement élevée. Sa chance était légendaire également, et ils n'ignoraient pas qu'elle faisait partie de la Guilde Sans Nom, proche d'Ërlam, lui aussi surveillé. D'ailleurs, le fait qu'Ërlam ait tenté de la tuer sans y parvenir la rendait encore plus dangereuse à leurs yeux, car il était connu comme quelqu'un de puissant parmi les assassins, peut être même le plus puissant.
Mi-ange, mi-démon, disait-on. Le seul héritage semblable jusqu'ici. Ils en avaient douté, chacun, pensant que deux races ennemies depuis la nuit des temps ne pouvaient procréer. Et pourtant...
Maintenant, les elfes comprenaient pourquoi elle avait l'air si belle, si étrange. Les crocs lui venaient des démons, les oreilles d'on ne savait trop où, les cheveux et les yeux d'argent des anges, sa peau mate des démons encore. Quant à sa provocante beauté, c'était un mélange des deux. Si les anges étaient naturellement beaux, leur physique ne provoquait pas un malaise, au détriment d'un sentiment de plénitude. Asmah, elle, était belle d'une façon qui faisait presque peur. Une... terrifiante beauté. Et ce sourire moqueur, c'était le pire sur la jeune femme, pensait le brun. Elle semblait folle, et il doutait qu'elle ne l'était pas, d'ailleurs.
Le chef des elfes secoua la tête pour sortir de sa contemplation. Le charisme maléfique d'Asmah le troublait au point qu'il avait laissé le temps à Mei de soigner son pantin.
Le pantin.
Asmah se tourna vivement vers Mei, toujours accroupie à côté de l'enfant, et perdit son sourire. L'esprit d'un ange, hein... Elle le sentait. Sa partie démoniaque ressentait une profonde envie de tuer, tandis que son côté angélique vouait un amour fraternel à l'ange enfermé dans la fillette. Si extérieurement, elle semblait en totale maîtrise d'elle-même, à l'intérieur, sa seconde personnalité menaçait de prendre le contrôle.


*Un ange! Un ange! Il te suffit de les éradiquer, tous, pour prendre le pouvoir au nom des Démons !*
*les démons, dis-tu. Je suis autant Ange que démon. Si je tue cet Ange, je tue une partie de moi-même*
*tu as déjà tué des anges. Tu as déjà tué des Démons. Tu n'es ni l'un ni l'autre, Asmah. Tu es sous mon contrôle*

Crois tu?

Le sourire moqueur semblait s'adresser à la jeune femme uniquement, et fit se retourner vivement les elfes, qui s'étaient également tournés vers Mei. Ils avaient compris, et Mei sûrement aussi, que c'était à elle même qu'Asmah parlait. Et les elfes, particulièrement sensible à l'aura que dégageait la semi-démone, restaient pétrifiés sur place. Deux puissances mentales s'affrontaient au sein d'une seule et même personne. Déjà, le brun, le plus jeune, crut voir une aile noire et une aile blanche, l'aile noire tenant la gauche. L'oeil gris gauche d'Asmah commença tout doucement à virer au rouge, tandis que ses crocs semblaient encore plus à découvert par le sourire qui ressemblaient plus à un rictus.
Devant eux, le Démon commençait à prendre forme. C'était la seconde fois que cela se produisait.
Le première fois, Ërlam avait réussi à l'arrêter au prix d'une blessure qui avait failli lui coûter la vie. Elle avait massacré près d'une douzaine de personnes sans défense, et ce ne fut qu'on voyant le jeune homme se vider de son sang que son côté angélique avait réussi à ressurgir. L'ennui, c'était qu'elle ne le regrettait même pas. Bien trop décalée de la réalité pour cela.
Quand la deuxième aile commença à noircir, que l'autre oeil se teintait également de rouge sang, et que le bout de ses doigts devenait griffu, on vit également quelque chose qui n'appartenait ni aux démons, ni aux anges, se former.
Une grande et belle queue de renard poussa au dessus des fesses d'Asmah.
Quand le charisme démoniaque se fit palpable, que toute l'énergie maléfique commença à pétrifier les elfes, le démon ouvrit la bouche, comme pour prononcer la sentence terrible qui allait les frapper.


Vous y avez cru hein?

C'était bien la Maîtresse de la Fantaisie qui se tenait devant eux, avec son physique habituel, il n'y avait plus aucun doute. Et quand on pensait au risque qu'elle avait prit uniquement pour "détendre l'atmosphère", c'était définitif, elle faisait peur.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Supertramp, Album complet ( celui de School )

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Mer 26 Nov - 22:56

(pardon du retard demoiselle, mais manque de temps, d'envie, d'inspiration, bref bref bref, disons que je ne suis plus très motivée pour les Rp en ce moment.) ça s'est bien passé le BAC?

Mei se rassena, elle aussi avait perçu le changement d'air autour de la jeune femme, et la dualité qui l'habitait.
Ombres et Lumière.

Elle ignorait d'ailleurs si elle pouvait lui faire confiance. Mais ça n'avait aucune importance. Après tout la confiance était une vague illusion dans laquelle trop de gens trouvaient une illusiore sécurité. Elle s'obligea à se concentrer à nouveau sur Armëyn.


* Laisse moi la réanimer s'il te plait.*

* A une condition.*

*Laquelle?*

Les yeux de la fillette s'ouvrirent, et ce fut une voix mélodieuse qui répondit à la question mentale de la jeune femme

-On change de protagoniste.

Mei avait sursauté, et les Elfes semblaient étonnés, ce fut finalement l'un d'eux qui brisa le silence

Cette chose est habitée par un.. Ange?

Le corps d'Armëyn, comme mu par un ressort, se redressa sur ses jambes, et se plantant face à l'elfe, l'avisant d'un regard violet de mauvaise augure.

Cette "chose" comme tu dis, stupide être inférieur, me permet de rester sur cette terre, alors un peu de respect je te prie.

La tirade avait fais sourire Mei, elle avait toujours oublié de leur précisé que l'Ange dont elle avait utilisé l'Ame était de toute façon condamné, Cependant, elle taisait ce point, sinon ce qu'elle concidérait comme sa "gran,deur machivélique" en prenait un coup, alors ce point dérangeant étais soigneusement tu.

* J'hallucine, tu ne leurs as pas dit que j'étais volotaire?*

* Et ma réputation tu en fais quoi face d'Elfe?*

* C''est... censé être une insulte?*

Hum navrée ai pas trouvé mieux.

L'elfe toisa le corps de la fillette une dernière fois avant de reporter son regard clair sur Mei

Je te déconseilles d'errer plus longtemps dans ces bois, tu pourrais... mourir malencontreusement.

Et tu serais là pour me voir agoniser n'est ce pas?

L'elfe piqué au vif ne réagit pas, aussi Mei continua.

Hum, si je meurs transperçée par une flèche je suis sure qu'elle proviendras de ton carquois.

L'elfe aux yeux dorés derrière celui auquel elle s'adressait bondit, une lame à la main. Son coup sut intercepté par une petite main.

Toi, tu cherches les ennuis...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Ven 28 Nov - 6:49

Le bac, le bac... y'aurait pas eu le sujet d'invention pour tout rattraper, je serais retournée en CP xD


Asmah planta ses yeux d'argent dans ceux, dorés, de l'elfe. Après un court instant d'incompréhension, il secoua la tête et se reconcentra sur la joute chef des elfes/Mei, et ne saisit que les derniers mots de l'Ange. Immédiatement, rendu furieux par les réactions de ces dames, il sauta sur la jeune marionettiste. Voulut sauter.
Une petite main qui semblait d'acier intercepta son geste, et, interloqué, il regarda qui avait ainsi osé l'arrêter.


Toi, tu cherches les ennuis...

L'elfe croisa le regard de Mei, puis celui de la marionette. Alors qu'il s'apprêtait à saisir son arc, une main se posa sur son épaule. Le chef des elfes hocha doucement la tête avec un regard équivoque, et dit, impassiblement, les yeux dans le vague:

Nous allons vous mener à Sayandra, où vous vous expliquerez avec Notre Royauté. Il n'est pas de mon ressort de juger des arguments de la Maîtresse de la Fantaisie, ni des actes de Mei.

Avec toutefois une petite moue méprisante pour la marionette -l'ange- il fit une petite révérence aux deux femmes, et ajouta:

Efehdil, si vous preniez la peine de vous en souvenir, Mei. Asmah, nous vous connaissons de réputation uniquement, même si j'ai déjà eu personnellement affaire à un certain Ërlam qui, il me semble, a un certain rapport avec vous.

L'elfe aux yeux dorés fixait Efehdil, surpris. Il allait laisser la marionettiste, l'erreur de la nature et la Maîtresse de la Fantaisie dans Sayandra? Mais pourquoi? Au delà de la folie, c'était un sacrilège. Qu'est ce qui pouvait bien passer par la tête de son supérieur?
Le dernier Elfe, debout, placide au milieu du groupe au dépourvu hétéroclite, semblait totalement indifférent à la tournure que prenaient les événements. Il restait ainsi, ses yeux bleus aux reflets mauves fixés sur Mei, d'un air tranquille, froid.


Suivez nous.

Asmah s'avança vers les elfes, Efehdil tentant de prendre ses distances avec la jeune femme. Mei, elle, se leva dignement, et la belle semi-démone la trouva -avec force sympathie, il faut l'admettre- superbement méprisante. Sans s'inquiéter de ce que faisait l'ange, elle continua sa route, passa devant l'elfe aux yeux dorés en lui adressant un petit hochement de tête moqueur tandis qu'il s'écartait pour la laisser passer. Le voyant se raidir pour ne pas reculer, l'alchimiste s'attarda devant lui, un sourire en coin posé sur ses lèvres brunes.

J'espère que vous avez de l'alcool de qualité, vous autres les elfes.

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Sam 6 Déc - 14:50

Mei emboîta le pas aux elfes, Revoir la capitale ? Pourquoi les elfes lui faisaient ils donc cette fleur ? C’était vrai, qu’ils ignoraient que ce lieu, ces hauts arbres élancés, ces bâtiments dissimulés par les feuillages épais. Cette neige scintillante qui recouvrait tout pendant l’hiver. Ces tapis de fleurs, ces plantes grimpantes qui s’enroulaient autour des troncs noirs. Cette forêt qui l’avait vu grandir.

La jeune femme poussa un long soupire. Savaient ils qu’ils lui faisaient un superbe présent ?

Elle reconnut les abords de la ville, les immenses arbres gardiens du temps aux feuilles argentées, et ces lianes chargées de fleurs orangées qui serpentaient autour de leurs troncs massifs.

Elle prit une longue inspiration, calme, elle allait retrouver la ville qui l’avait toujours fascinée, et dont elle avait du s’exiler depuis nombre d’années.

L’ange marchait toujours à ses côtés. Elle se demanda brièvement si elle pouvait quelque chose contre lui, contre cet être dont la puissance magique semblait grandir à mesure qu’il retrouvait sa liberté.


-Que fais on à présent ?

Le dénommé Efehdil avait murmuré la question que tous se posaient. Il étais évident que nombres d’elfes refuseraient le retour de mei, même pour un court temps. L’un des elfes, celui dont le regard glacé avait attiré l’attention des deux jeunes femmes pénétra dans la ville sans bruits, afin d’annoncer la nouvelle à Ayansdra, la reine des Elfes.

Quelques minutes s’écoulèrent, puis, l’elfe revint.


-L’ange est attendue, les autres doivent patienter dans les prisons

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Lun 8 Déc - 12:01

Asmah leva un sourcil. Les prisons ? C'était bien peu orthodoxe pour la maîtresse de la fantaisie qu'elle se targuait d'être. Cependant, elle n'avait jamais été dans une prison elfique et cela pouvait être amusant ; c'est donc de bonne grâce qu'elle se laissa attacher, aidant même l'elfe aux yeux dorés -car c'était lui- à lui enserrer les chevilles en les lu posant sur les genoux. Confus, Ce fut un coup d'oeil réprobateur de son chef qui le fit reprendre une certaine contenance. Mais c'était certain, la belle semi-démone savait comment s'y prendre pour mettre les gens mal à l'aise.
Ërlam et elle avaient un jour été retenus une semaine entière en prison, pour un délit qu'elle avait déjà oublié -bien qu'elle sache vaguement que c'était de sa faute, sans culpabitlité aucune- mais, pour ce dont elle se souvenait, c'était plutôt un bon souvenir. Leurs rires et leurs éclats de voix joyeux avaient dérangé leurs gardes et la moitié des prisonniers, qui ne supportaient pas non plus d'emmener la jeune femme se doucher. Provocante, elle était loin d'être pudique, et ceux qui avaient été trop téméraires avaient été punis non pas par elle-même mais par les autorités. En effet "ne pas abuser des prisonniers, même consentants" était alors une loi de cette prison dont elle avait oublié le nom. Ainsi s'étaient succédés un nombre non négligeable de gardes pour ces personnes intenables qu'étaient Ërlam et Asmah.
Ërlam! Elle l'avait haït, le haïssait peut être toujours ; Etait-ce de l'amitié, de l'amour, qu'elle ressentait pour lui? A vrai dire, Asmah ne s'était jamais posé la question. Seule une désagréable sensation dans la poitrine lorsque le sujet traversait son esprit rappelait son ignorance à ce sujet. Aimer? Quel concept étrange! Et quelle utilité? C'était un sentiment si distant, qui semblait tellement être un mythe, qu'elle avait depuis longtemps cessé d'y croire.
Son dernier amant en date, après une nuit plutôt amusante, lui avait demandé si elle l'aimait. "Je ne crois pas aux lutins" avait été sa seule réponse, et quelques temps plus tard, un autre l'avait remplacé sans qu'elle se souvienne du précédent.
L'amour est étroitement lié à la mémoire. Il faut se souvenir que l'on aime, être capable de chaque matin, redessiner mentalement le visage de l'être aimé, et ne pas penser vaguement à un songe lointain. Et, jusqu'à présent, Asmah ne se souvenait que de peu -ou pas- grand chose.
Mais n'était ce pas sujet à divertissement, justement? Redécouvrir à chaque instant l'autre, ne pas pouvoir le connaître par coeur, c'était s'abriter de la routine. Mais le souci d'Asmah était bien ailleurs.
Elle avait ouïe dire que quand on avait une relation avec quelqu'un, on ne pouvait aller voir ailleurs. On avait des obligations envers la personne. Des obligations? Encore un concept lointain qu'elle ne comprenait pas, ou se fichait royalement de comprendre.
Si c'était amusant, peut être un jour le ferait-elle. Dans tous les cas, ce profond plaisir à chaque fois qu'elle revoyait le jeune homme -et, qui, elle ne le savait pas ou ne voulait pas le voir, était largement réciproque- ne la troublait pas tant que ça.


Asmah !

Une voix la tira de sa rêverie, l'arrachant au souvenir de la voix d'Ërlam.

C'est à quel sujet?

Cela fait une heure qu'on vous demande de vous lever pour aller dans la cellule.

Ah, pardon.

Se levant tranquillement, elle rattrapa Mei emmenée devant, sans s'inquiéter du garde qui tentait de la maintenir en arrière. Elles furent assises l'une à côté de l'autre, ligotées, puis on les laissa seules.

Tu me raconte ta vie? Je crois qu'on a le temps.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Mer 17 Déc - 17:22

Mei leva un sourcile devant l'étrange question de la jeune femme, puis, un léger sourire aux lèvres ele haussa les épaules autant que ses liens le lui permettaient.

-Ma vie n'a pas grand chose d'interessant, Asmah, mais en effet nous avons le temps.

Elle prit une profonde inspiration, se cala contre un pand de mur, puis, un léger sourire aux lèvres, et les yeux perdus dans le vague, elle se mit à raconter:

Je suis née il y a bien longtemps, dans un petit village, désormais effacé de toutes les cartes. J'ignore qui de mon père ou de ma mère était elfe, mais une chose est certaine, je suis de sang mêlé.

J'ai l'air d'avoir quinze, peut être seize ans, ça n'est pas un hasard. Les sorts qui tournement mal peuvent parfois avoir des effets inattendus, ceci dit je sais très bien que je peux cesser d'exister d'un moment à l'autre, piouf, disparaitre dans un scintillement comme une brume argentée dissipée par les vents du nord.


Son discours venait de se parer d'une note sombre, car le voile qui recouvrait ses yeux, la séparant ainsi du réel pour le monde de ses souvenirs paraissait obscure, comme un puit dont on ne peut sonder le fond.

Je dois l'avouer, même si elles ne sont pas du gôut de tous, j'ai toujours adoré mener des expériences, en particulier si elles sont interdites. Et après plus de cent ans de recherches Armeyn est née.

Cependant je n'ai pas toujours fais ce genre de choses, il y a bien longtemps, alors que ma vie s'étiolait depuis un bon sciècle, la cinquième des douzes batailles qui ont ravagées cette terre a éclaté, entre les elfes et les forces du chaos.
J'y étais.
Beaucoup ont péris.
Ceux qui ont survécu n'en parlent pas.
Ensuite sept autres conflits ont éclatés au cours des sciècles.
Je dois avoir près de huit mille ans.

Je viens du passé, je suis assassin, je n'ai aucun avenir.
J'appartiens au passé.
Mon temps est révolu;
en fait je me contente de faire attendre la Mort.


Les mots jaillissaient de la bouche de la jeune femme, mais elle ne semblait pas être consciente de ce qu'elle disait. Elle cessa de parler, et, revenant à elle, elle jeta un coup d'oeil à son interlocutrice. Aucune expression définissable ne se lisait dans ses yeux.

Et toi? D'ou viens tu, qui es tu? Ou vas tu?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Ven 26 Déc - 15:34

Désolée du retard...


Asmah inclina la tête vers la droite, puis vers la gauche.
Une vie intéréssante... Très intéressante. Ainsi, elle rencontrait une jeune fille plus jeune qu'elle, qui avait vu plus de choses. Pour la vanité d'Asmah, c'était un sacré coup.
La belle semi-démone laissa son sourire s'élargir. Qui es tu? D'où viens-tu? Où vas-tu? Ces questions si vagues et à la fois si précises... Auxquelles elle prit son temps pour répondre.


On m'appelle la Maîtresse de la Fantaisie, depuis assez longtemps pour que je ne me souvienne plus de comment c'était avant que l'on me nomme autrement. Depuis petite, j'ai toujours eu des soucis de mémoire, et certains disent que c'est parceque ma mère est un ange, et mon père un démon.
Ma mère, même si elle était angélique, buvait beaucoup. Elle n'a jamais pu me dire le nom de mon père; La seule chose qu'elle faisait, c'était se vanter d'avoir créé un croisement ange-démon. Je crois qu'on peut dire qu'à la fin, elle était devenue un ange déchu.
Quand elle a disparu, je suis devenue pirate, pour quitter l'île où j'étais née qui me semblait trop petite. J'ai appris la danse, la flûte dans les rues, le combat sur le tas; J'ai commencé à boire comme ma mère le faisait, peut être pour lui prouver que moi, je tiendrais mieux qu'elle.
Puis, après la mer, j'ai voulu visiter la terre. J'ai voyagé autant que j'ai pu, avec mon cheval surtout, à pied au début, j'étais assez jeune pour que personne ne se méfie de moi. Puis, j'ai commencé à faire parler de moi.
Je gênais tout ce que je pouvais, parceque c'était marrant. Je le fais toujours aujourd'hui, d'ailleurs.
Et un jour, un jour que j'avais bû, un homme m'a enrôlée dans sa guilde, qu'on appelle la Guilde sans Nom -je ne sais pas si tu connais- C'est le capitaine de cette organisation. Il s'appelle Ërlam.
Il avait entendu parler de mes actions, et avait décidé de me supprimer quand j'avais commencé à mettre mon nez dans ses affaires. Mais pour une raison que je ne comprends toujours pas, il voulait que ça ait l'air d'un accident.


La jeune femme fit une pause et se gratta la tête.

Il m'a enrôlé et a commencé à me donner des missions impossibles, tout en sachant parfaitement que je le haïssais autant que lui me détestait. Je suis revenue de chacune d'elle, toujours vivante, toujours souriante. Jusqu'à ce qu'il décide de me tuer de lui-même.

Asmah sourit, dévoilant ses crocs.

Il n'a pas réussi, bien sûr.
Depuis, personne ne sait ce qui nous unit, pas même lui. Moi, cela fait longtemps que j'ai perdu le concept de l'amour et de la haine, je me contente de ne pas pouvoir me passer de lui. Et encore... Je suis ici pour prouver que je n'ai pas besoin de lui. Une dispute veut dire un vagabondage... rien que pour l'emmerder.


Asmah plongea son regard d'argent dans celui de Mei.

Je suis Alchimiste, Elémentaliste, Maîtresse de la Fantaisie, Assassin, Voleuse, Saltimbanque, Mi-Ange, Mi-Démon, Folle à lier.

Son sourire prit alors des proportions titanesques.

J'adore être moi.

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Lun 12 Jan - 21:51

(je rep !!!! 5 ans après mais je rep xD)

J'adore être moi.

Cette phrase fit sourire la jeune mercenaire, sa compagne de fortune, ou d'infortune comme auraient dit certain lui plaisait, déjantée comme pas possible, très probablement quelqu'un à qui on ne pouvait accorder qu'une confiance relative quant au problème de la survie, mais... il y avait cette lueur dans les yeux de son interlocutrice qui lui soufflait qu'a deux elle n'étaient pas au bout de leurs surprises.

*Qu'importe, j'adore les surprises*, songea Mei.

Sa reflexion fut troublée par un pas rapide et régulier qui s'approchait de leur cellule. La jeune femme tourna la tête alors que l'elfe arrivait en face de la porte.
Il s'agissait de l'elfe qui (en plus d'être un lèche bottes de la royauté) avait la facheuse manie d'être toujours là lorsqu'on ne voulait pas le voir. Après tout elle n'avait pas demandé à le retrouver en arrivant dans la forêt. un dénommé Efehdil.
Mei l'accueilli d'un sourire carnassier qui le fit sourciller. Il ouvrit néanmoins la porte de la cellule leur faisant signe de sortir.


Dépéchez vous, vous êtes attendues.

Mei lui était déjà passée sous le nez. Salle d'audiance supposait elle. Et elle supposait juste. L'elfe les guida à travers un dédals de couloirs qu'elle connaissait par coeur pour avoir virevolté gairement lorsqu'elle était enfant. A présent ils lui paraissaient froids et impersonnels, malgré leurs ornements splendides, malgré leurs fioritures, malgré leurs teites chaleureuses. Elle avait trouvé plus merveilleux ailleurs, dans la beauté sobre de la neige, l'écla enchanteur des reflets du soleil sur l'eau. La douceur d'une nuit printanière.
Elle parvint à la salle d'audiance, qu'elle n'avait pas revu depuis des lustres.
Et rien n'avait changé.

Tout était pareil.

Le seigneur des elfes se tenait droit, il s'agissait d'un bel homme (enfin un bel elfe) aux yeux jaunes, et vifs, au regard plus perçant que celui d'un oiseau de proie, son fisage, tout d'angles et de finesse était tourné vers elles, et ses cheveux, presque lumineux tant ils étaits clairs, accrochaient le moindre reflets du soleil qui à présent se couchait. Pourtant pas un regard n'était tourné vers l'Elfe.
Tous n'avaient d'yeux que pour la reine des Elfes.
Elle avait du sang d'ange disait on.
Probable, ses cheveux décolorés auraient pu accréditer ces rumeurs, alors que ses yeux, d'un vert profond était tout à fait elfique.
Un ange.
Une elfe.
Quoi qu'elle fut, elle était fascinante. Mei se souvenait de l'avoir corisée une ou deux fois, cependant, elle n'avait jamais eu l'occasion d'entendre sa voix.


Vous voici de retour, Mei Daïtsuke.

douce comme une brise d'été, profonde comme l'abime de son retour.
Mei ne s'inclina pas.


Il parait.

l'assassin cherchait son pantin des yeux, elle la trouva, et lorsqu'elle croisa le regard serein, elle sut que l'ange était toujours le maître à bord.

que me vaut l'honneur de cette rencontre? s'enquit elle, désinvolte.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Ven 8 Mai - 13:05

Pardon pour la momentanée mort de ce RP >< j'l'avais oublié, en Maîtresse de la Fantaisie amnésique que je suis xD



Asmah jaugea tranquillement les Seigneurs Elfiques. Elle avait entendu parler d'eux, pour sûr. Mais de là à ce qu'ils l'impressionnent, il y avait une sacré marge.


Que me vaut cette rencontre?

La belle marchombre se gratta nonchalamment l'arrière du mollet droit avec le pied gauche, comme pour ponctuer le discours de sa compagne. Puis, tranquillement, elle explora le plafond, effectuant une grimace faciale ayant pour but de faire passer le temps.
Si la plupart des elfes paraissaient courroucés de son attitude ouvertement provocante, celui à qui appartenaient les beaux yeux dorés restait coit. Fasciné par la Fantaisie qui découlait d'Asmah, il eut même fallu un coup de coude de son supérieur pour le ramener à la réalité, et qu'il se concentre sur ce qui promettait d'être un procès hors du commun.
La Reine des Elfes leva d'ailleurs le menton, étonnament douce alors que son mari parraissait irrité par le duo hétéroclite qui se tenait devant lui.


Il semblerait que vous ayez pénétré dans des terres qui vous sont prohibées, Mei Daïtsuke.

Asmah sourit, sans laisser le temps à Mei de répondre.

Alors comme ça, vous avez instauré un pass pour se promener dans vos forêts? Y'a un guichet pour les acheter?

Le Roi des Elfes fronça les sourcils. Cette femme-là le dérangeait, avec sa présence trop entêtante pour être ignorée. Déjà que voir Mei le mettait de mauvaise humeur, alors si elle ramenait celle qu'on nommait la Maîtresse de la Fantaisie avec elle... Où allait le monde?

Tout le monde y est autorisé, mise à part Mei.

Alors vous m'avez invitée pour visiter votre cave. C'est charmant. Le détour par les appartements privés des invités aussi, j'adore !

La Reine des Elfes tourna un visage adorablement surpris vers Asmah, tandis que Mei commençait à s'esclaffer. Tourner au ridicule toute cette cour d'honneur devait lui sembler agréable.

D'ailleurs, chapeau. L'entrée est remarquablement cachée. C'est pour empêcher les enfants d'aller jouer dans l'alcool, ou pour aider l'éthanol à se former?

Cette fois ci, le souverain serra les poingts. D'une voix qui se voulait sèche et impérieuse, il s'exclama:

Taisez vous !

La Maîtresse de la Fantaisie pivota tranquillement vers lui et lui offrit un sourire charmeur.

C'est vous le Maître Brasseur?

La main de sa femme sur la sienne le retint de se lever. Son regard l'ébranla, bien qu'il ne le montra pas une seconde. Le côté ange de sa femme s'exprimait, et reconnaissait en Asmah un de ces côtés, également. La présence de l'âme dans la marionette de Mei accentuait cette pensée. Mais semi-ange, semi quoi?

Semi démon.

C'était Mei qui avait parlé. D'une voix claire, sèche, assurée, tranchant avec son rire qui retentissait encore auparavant.

Et que faites vous ici, Mei, accompagnée d'une semi démonefantasque, en toute connaissance de cause?

Amah s'assit tranquillement par terre, avant de se gratter l'arrière du crâne. Attendre la suite debout lui semblait aberrant.

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Dim 10 Mai - 22:29

[t'es excusée princesse, je suis trop laxiste je te pardonne TOUT *Mei se marre et elle ne sais même pas pourquoi --'*
au fait, t'étais pas obligée de m'faire parler ^^]

Il semblerait que vous ayez pénétré dans des terres qui vous sont prohibées, Mei Daïtsuke.

La jeune femme ne chercha même pas à se défendre, tout simplement parce qu'elle avait agit à sa guise comme depuis toujours...

Alors comme ça, vous avez instauré un pass pour se promener dans vos forêts? Y'a un guichet pour les acheter?
Tout le monde y est autorisé, mise à part Mei.
Alors vous m'avez invitée pour visiter votre cave. C'est charmant. Le détour par les appartements privés des invités aussi, j'adore !

Un léger sourire plana sur les lèvres de la marionettiste, l'imprudence de sa compagne de route la faisait rire. Elle était, au final bien aise d'être tombée sur un tel phénomène, Et, secrètement elle plaignait les elfes qui allaient devoir prendre part à cette joue verbale.

D'ailleurs, chapeau. L'entrée est remarquablement cachée. C'est pour empêcher les enfants d'aller jouer dans l'alcool, ou pour aider l'éthanol à se former?
Taisez vous !
L'ordre du souverain faillit interrompre Asmar dans son massacre verbal, mais Mei se doutait -et esperait presque- que cela ne suffise pas. Elle se marrait trop.

C'est vous le Maître Brasseur?

Ce fut la remarque de trop pour Mei qui se mit à rire doucement, veillant à ne pas attirer l'attention sur elle. Elle vit le seigneur des Elfes se lever, ouvrire la bouche pour une malediction.

Et juste une main, frêle aux doigts clairs se moser sur la sienne.

L'ange avait reconnu L'ange.

Mais elle percevait aussi le démon.


Et que faites vous ici, Mei, accompagnée d'une semi démonefantasque, en toute connaissance de cause?

La jeune marionnetiste sourit, elle faillit lui servir la vérité nue, sans prendre des pincettes, et en utilisant une ironie sèche et tranchante.

Au fond d'elle, son pantin lui soufflait la diplomatie.


-J'avais envie de revoir ces bois. dit elle simplement.

Elle devina, avant même qu'un elfe ne parle que cette réponse ne serait pas appréciée. Elle avait raison.

-N'oubliez pas que vous êtes bannie Daïtsuke, que vous êtes...

-Une hérésie je sais, le coupa t'elle, outre le fait que je n'ai pas choisis mes parents et que j'ai du sang d'elfe noir, que je me suis employée à faire ce que vous étiez trop lâches pour envisager, quoi d'autre?

-Mei, Dit La Reine des Elfes, ce que vous avez fait est un crime...

-Je sais, elle leva les yeux au ciel, et alors quoi? Vous allez essayer de m'excécuter comme il y a quatre vingts ans?

Certains elfes fixèrent sur elle un regard de mauvais augure.

-Non.

Les elfes semblèrent surpris, leur reine aurait elle prise en pitié la marionnetiste.

-Je n'exige que la destruction de votre pantin.

-Vous me condamnez si vous faites cela.

La voix de l'ange avait jeté un froid sur l'assemblée.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Mar 12 Mai - 11:56

Désolée, mais pour faire avancer un peu les choses, c'était nécéssaire... L'histoire est trop liée à tes dires pour que tu en dises si peu. Je t'invite donc à plus agir =D Et j'adoOore quand t'es laxiste !

Asmah, toujours assise par terre, s'était légèrement tournée vers l'ange qui avait parlé, enfermé dans le corps de la marionette. L'assemblée des elfes resta un instant tétanisée, avant de reprendre une attitude stoïque, tandis que la Reine des Elfes se levait. Elle avait senti la présence de l'ange dans le pantin, la part angélique en Asmah, et tout cela grâce à la sienne.
Cependant, si elle même était à moitié elfe, Armëyn était totalement ange, bien que séquestrée dans un corps de poupée, et Asmah était semi demon. Proche par l'angélisme, éloignées par la nature en elle-même.

... et je finirais une autre fois, pour ne pas alimenter la guerre civile qui se profile dans ma chère maisonnée... -_-'

t'es excusée princesse, tiens le coup les guerres civiles ça passe tout le temps, moi j'ai déjà eu trois ou quatres guerres mondiales dans la cuisine ^^

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Niils Elendir
modo volontaire
modo volontaire
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 403
Localisation : Où l'envie me vient d'y faire un petit tour ...
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Jeu 15 Oct - 20:13

D'après la date du dernier post, je conclus que vous avez arrêté/terminé.

Je vérouille !

Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   Ven 16 Oct - 11:34

On s'en fera un autre avec Narja au lieu de Mei Wink

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Embrouilles chez les Elfes (pr Asmah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hygiène chez les elfes
» Le sommeil des Elfes
» Un jeune elfe (Finit)
» Une soirée chez les elfes de Lorien et le paté d'écureuil
» Funérailles chez les elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt d'Ymir :: Nord de l'Empire. :: Forêt d'Ymir-
Sauter vers: