Forêt d'Ymir

Si vous pouviez basculer dans un autre monde, si vous pouviez incarner un personnage magique. Le feriez vous? Voulez vous faire ce RP? Pour cela Bonne humeur et Bon niveau d'écriture requis!!
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre intérressante...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Scrimé
Arpenteur de chemins caillouteux
Arpenteur de chemins caillouteux
avatar

Age : 25
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Dim 23 Nov - 14:26

Il avait accepté l’étreinte. Il en avait autant besoin que cette jeune femme. Si ce n’est plus. Peu à peu, le rempart se reconstitua. Les rivières se tarirent, devinrent quelques gouttes avant de cesser totalement. Ses tremblements finirent par s’arrêter. Il retrouva une paix fragiles mais qui le soulagea un peu.

Lorsque tout semble toucher le fond, affronter la vie est la plus dure des épreuves. Seul un homme, un vrai peut en supporter le poids. A toi de te prouver si tu es un homme ou pas…

Scrimé se souvenait de cette journée. C’était une semaine après son arrivée dans le monastère. Il s’était laissé mourir de faim, ne buvant que lorsque son corps l’obligeait. Il avait suffit de cette phrase pour faire monter en lui la rage de survivre. L’envie de vivre se fit plus forte que le désespoir. Il avait sombré dans la noirceur de son âme et il en été sortit plus grand. Il se permit de posa sa main sur les cheveux de la jeune femme

La vie n’est qu’une longue suite d’épreuves. Seuls ceux qui vivent avec droiture avec eux même arrive à la fin de l’épreuve. Seuls ceux là peuvent regarder la mort dans les yeux à tout instants. Nous ne sommes pas égaux devant les tentations. Mais nous avons tous une conscience du bien et du mal. Le vrai talent de l’homme est de pouvoir se tenir toujours du bon côté de la ligne. Maintenant que nous avons pleuré ensemble, je pense que tu peux me donner ton nom, ou une manière de t’appeler ?

Il n’avait pas parlé fort, presque murmuré mais il entendit dans sa voix le calme qui régnait sur son âme. Après avoir pleurer et s’être confié, le poids sur ses épaules s’était allégé un peu. Il se releva, les yeux dans le vague. Il est des souvenirs qu’on ne peut confier en totalité. Ce qu’il le blessait le plus c’était sa fuite. Il aurait du rester et mourir en essayant de venger sa famille. Il aurait du rester et faire face à ses peurs. Mais il avait tourné les talons. Il avait reculer. Ses doutes du se lire sur son visage car la jeune femme prit la parole…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Maëlys Keyra
Modo Sévère....
Modo Sévère....
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Dans l'ombre d'une ombre...
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Lun 1 Déc - 5:15

Les tremblements du jeune vagabond se calmèrent. Les sanglots s’arrêtèrent. La pluie cessa de tomber. Elle sursauta au contact de la main qui se posa sur ses cheveux, mais accepta le geste et n’osa pas bouger de peur de la faire s’envoler, cette main papillon qui avait atterri en douceur dans les mèches de sa chevelure.

[…]

Le calme la pénétra. Progressivement ses larmes cessèrent également. Sa respiration reprit un rythme normal. Elle relâcha son étreinte. Elle allait mieux. Mais Scrimé s’était tendu, elle envoya une onde, croyant a un quelconque danger, mais non. Par contre, son visage était sculpté par l’incertitude. Elle prit un visage interrogateur. Et demanda d’une voix douce :

« Que t’arrive-t-il ? »

Elle n’eut pas le temps d’en dire davantage. Une présence lui fit faire volte face. La froideur refit surface. Et des lames apparurent dans ses paumes ouvertes. Ils étaient entourés. Elle envoya une onde. C’étais bien ce qu’elle pensait, peut-être même pire. Deux anges déchus approchaient, et leur attention était tout sauf amicales. Son sang ne fit qu’un tour. Elle reprit les masques de l’ange torturé. Ses ailes se déployèrent. Lorsqu’elle s’adressa à lui, son ton s’était considérablement durci.

« Scrimé, on a de la visite ! »

Il ne fallait pas qui se batte. Il en mourrait, elle le savait. Il fallait qu’elle le protège.Une idée lui vînt, il n’allait pas apprécier d’être mis à l’écart, mais tant pis...

« Déguerpie ! Je ne veux pas t’avoir dans mes pattes, tu pourrais nous faire tuer, et je crois que je préfèrerais t’achever avant que tu t’en mêles ! »

Elle ne cherchait pas vraiment à le blesser. Elle se plaça devant lui. L’écho de sa voix avait dû se faire entendre des deux anges et ils le laisseraient tranquille. Elle murmura.

« Deux anges noirs, tu n’as aucune chance, s’il te plait, ne t’en mêle pas, tu pourrais en mourir et… je ne me le pardonnerai jamais. »

Sa voix diminua encore d’intensité.

« Tu peux m’appeler Maëlys… »

Elle se mit en garde, toujours devant le vagabond, le combat allait commencer.

_________________


Spoiler:
 


Pourquoi je suis la? je n'en sais rien, alors autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrimé
Arpenteur de chemins caillouteux
Arpenteur de chemins caillouteux
avatar

Age : 25
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Lun 15 Déc - 23:46

Scrimé hésita. Il ne voulait pas la laisser. Il ne voulait pas qu'elle meure mais il recula quand même. Il ne voulait pas, lui même, mourir ici. Ni de cette façon. Alors il recula et ce fut à ce moment qu'il entendit des bruits venant de la forêt. Scrimé se retourna et ses yeux perçurent à la faveur de la lune des hommes. Mercenaires visiblement. C'était la soirée!! Il grimpa rapidement dans un arbre. Au loin, il entendait Maëlys se battre. Maëlys. Elle avait finit par lui donner son prénom. Ou un moyen de l'appeler, ce qui revenait au même. Un nom était un lien qui dépassait la simple connaissance. Savoir qu'une personne inconnue est morte ne fais rien. Juste un peu de compassion. Mais savoir qu'une personne, qu'on avait vu juste une fois et dont on avait le prénom venait à connaître la vie éternelle laissait pantois et triste. Scrimé secoua la tête. Il ne devait se laisser perturbé. Il avait un combat à mené. Et d'après les voix, les hommes étaient cinq. Scrimé tira son arbalète de ses habits, la chargea et attendit. Soudain une ombre surgit sur sa droite. Le jeune homme se tendit et se colla à l'arbre. Une deuxième ombre sortit des ténèbres. Scrimé tira. Il entendit le bruit d'un corps qui tombe. Apparemment il avait fait mouche.

Lorsque tu es seul face à plusieurs la tactique la plus simple est la fuite. Mais si cette dernière t'es impossible alors il en rester qu'une chose. Foncer dans le tas et espéré que ton action causera suffisamment de surprise pour que tu puisse fuir.

Scrimé comptait bien appliqué la méthode. Il sortit un poignard et son épée tout en courant. Il s'avançait faire les bruits de pas et de branches qu'on casse. Il poser ses pieds là où ils feront le minimum de bruits, gardant ainsi l'effet de surprise plus longtemps de son côté. Soudain un poids l'emporta sur la droite. Il sentit l'haleine fétide du chien. Dans la mêlée, il donna plusieurs coups de poignard dans diverse partie du corps du molosse. Ce dernier s'affaissa enfin mais il avait laissé la marque de ses dents sur le bras du jeune homme. Seulement l'adrénaline l'empêchait de ressentir la douleur qui l'aurait rendu plus prudent. Scrimé se releva, prit son épée et continua sa course. Il déboucha sur une toute petite prairie. Où l'attendait les quatre mercenaires. Scrimé marqua un instant d'hésitation avant de se jeter dans le combat.

Il para à droite, esquiva un coup de taille avant de laisser une marque de son épée sur le bras d'un adversaire. Il sauta sur sa droite, roula et se redressa tout en tournant, l'épée à bout de bras, réalisant ainsi une forme de tornade humaine. Son épée mordit la poitrine d'un des mercenaires qui s'effondra dans un cri de souffrance. Scrimé fit face aux trois autres. Il commençait à ressentir la fatigue que l'adrénaline avait effacé jusque là. Mais il repartit à l'attaque. De toute façon, il n'avait pas le choix. S'il restait sur la défensive, il serait trop harcelé pour attaquer. ET sans attaque, il ne pourrait pas se débarrasser de ses ennemis tandis que lui finirait par prendre un sale coup. Sauf que cette fois-ci, les trois avaient coordonnées leurs attaques. Scrimé ne pu que les déranger un peu mais il passa la plupart des passes à se défendre. Il rompit le combat et recula.


Un coup de main peut être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Maëlys Keyra
Modo Sévère....
Modo Sévère....
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Dans l'ombre d'une ombre...
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Mar 16 Déc - 2:58

Maëlys savait qu'il fallait qu'elle gagne rapidement, sinon, aucune chance de les battre. Malgré sa résistance dut au fait qu'elle avait du sang elfe dans les veines, contre deux anges, qui se tiendrait sur leur garde parce qu'elle venait de tuer l'un des leur et qu'ils le savaient très certainement, cela relevait du miracle si elle y arrivait. Elle analysa la situation, les anges piquait, ce qui veut dire que leur capacité de pouvoir éviter un objet lancé sur eux à vive allure étaient réduites, à cause de la vitesse. Un plan germa rapidement dans sa tête. Mais il fallait qu'elle soit rapide. Très rapide. Le plus rapide possible. D'un geste presque invisible, elle lança les deux dagues qu'elle tenait dans les mains. L'instant d'après, elle poussa sur le sol, d'une détente qui laissa fit un petit cratère là où se trouvait ses pieds. Elle déplia ses ailes et passa comme une fusée entre les deux agresseurs, tentant de les blesser au passage avec deux nouvelles lames apparut comme par magie dans ses mains. Après les avoir dépassé, elle fit volte-face, au même moment, dans un mouvement parfaitement synchronisé, les deux Déchus évitèrent ses dagues, elle lança celles qu'elle tenait dans ses mains. L'un atteint son but, mais pas l'autre. Elle récupéra ses deux lames au vols. Un des deux anges avait une ailes sérieusement abîmées, mais l'autre était en pleine forme. Ils se placèrent en face d'elle, le combat aérien pouvait commencer.

C'était exactement ce que Maëlys voulait. Qu'ils soient en l'air. Elle avisa un clocher assez pointu. Un sourire carnassier éclaira son visage. La petite fille perdue et pleurnicharde laissa place au démon qui habitait en elle. Toute trace de sentiment de compassion avait disparu. D'une bourrasque mentale, elle envoya le blessé s'empaler sur la pointe du clocher. Le second, grâce à la validité de ses six membres, avait pu éviter l'attaque. Il se replacèrent et fondirent l'un sur l'autre. Maëlys avait cesser de réfléchir, elle était devenu de la violence pur. Une machine à tuer. Leur affrontement c'était transformé en tournoi aérien. Ils se fonçaient dessus, échangeaient quelque coup, se blessaient, faisaient volte face et repartaient à l'assaut. Cela faisait un bon moment que l'on entendait le bruissement des ailes suivit de coup de d'épée. Puis, peut-être sous le coup d'une impulsion, Maëlys, esquiva l'attaque et lança sa dague par derrière. L'ange s'effondra au sol. Mort. Elle alla récupérer son arme.

Lorsqu'elle entendit des bruits de bataille, son sang ne fit qu'un tour, excitant encore plus son envie de sang, de mort, de combat. Bien que blessé et perdant pas mal de sang, elle suivit les bruits et déboula dans une clairière. Là, un mirage faisant croire à sa présence. Comment le savait-elle ? Mais grâce aux ondes. Les ondes rebondissent faiblement sur les spectres, alors qu'elle reviennent sans difficulté lorsqu'elle rencontre un être de chair et de sang. Elle se tourna vers ceux qui avait fabriqué ce double pour tromper le jeune homme et releva la tête. Son visage était défiguré par la rage et la haine. Les mercenaire firent un pas en arrière, un de plus que celui qu'ils avaient fait en voyant arrivé l'ange. Un sourire carnassier se dessina sur son visage, leur peur était palpable et cela l'excitait encore plus. Sans se préoccuper du sang qui ruisselait le long de son visage et de son corps, elle s'avança, menaçante, dangereuse.

Soudain, elle accéléra le rythme. Le premier s'effondra, une dague dans la gorge, le second eu la colone vertébrale brisée sur un tronc, le troisième voulut s'enfuir, il n'en eut pas le temps. Maëlys était sur lui. Il succomba, un couteau en plein coeur. Lentement, l'ange se tourna alors vers le jeune homme. Une expression de mauvaise augure sur son visage. Voilà pourquoi Maëlys était dangereuse. Son sang métis la rendait un peu folle. Pas une folie qui l'abrutissait, non, une autre folie, plus vicieuse, qui la rendait inhumainement violente, sans raison. Elle ne distinguait plus le vrai du faux, ses amis de ses ennemis, tuant tout le monde. Et maintenant, il ne restait plus que Scrimé dans la clairière...

_________________


Spoiler:
 


Pourquoi je suis la? je n'en sais rien, alors autant en profiter !


Dernière édition par Maëlys Keyra le Ven 16 Jan - 6:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrimé
Arpenteur de chemins caillouteux
Arpenteur de chemins caillouteux
avatar

Age : 25
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Sam 3 Jan - 13:39

Scrimé avait vu la folie se matérialise en la personne de Maëlys. Il avait vu les vies s'évanouir sous sa lame. Il avait vu le sang jaillir. Il avait vu la réalité implacable se dessiner sur les traits des mercenaires mourants. Le jeune homme n'avait pu s'empêcher de reculer. Il n'avait jamais encore vu de combat aussi inégal. C'était stupéfiant. Ahurissant. Pétrifiant. Le vagabond laissa à moitié tomber son arme. Il avait combattu. Forcément avec sa manière de vivre, il en avait connut des embuscades. Il avait même du repousser des voyous dans des coupes gorge. Et il avait survécut. Mais jamais il n'avait levé l'épée avec la certitude de vaincre. La vie est une chose si insaisissable qu'il serait mentir de se persuader de vivre encore longtemps. Scrimé savait qu'il avait toujours eut sa dose de chance. Il y avait quand même une part de son talent acquis au monastère. Mais ce qui se passait devant n'était pas un combat. C'était une exécution. Aucun des mercenaires ne pouvaient rivaliser avec la vitesse de Maëlys. Même lui qui avait suivit un entrainement intensif durant une dizaine d'année avait du mal à suivre ses mouvements. Soudain il n'y eut plus de mouvement dans la petite clairière. Plus d'ennemis non plus. Scrimé sursauta lorsqu'il vit Maëlys se tourner vers lui. Ce qui le fit tressaillir c'était ses yeux. Si beaux. Mais qui faisaient si peur. Scrimé recula d'un autre pas. Maëlys le fixait intensément et elle donnait l'impression de vouloir lui sauter dessus. Le jeune homme releva son arme et essaya de sourire. Plus rien de leurs complicité n'avait l'air d'exister pour la fée.

Maëlys? Je te préviens, si tu m'attaque, je ne me laisserais pas faire...

Scrimé avait rompu l'immobilité par sa parole. Se maudissant d'avoir empêcher son interlocutrice de se répondre totalement il para la première attaque. D'instinct il sortit une dague et réussit à écarter la deuxième lame de sa gorge. Scrimé bondit en arrière espérant avoir un peu de répit mais son adversaire ne l'entendait pas ainsi, à peine eut il reprit son équilibre qu'il du faire face à une myriade de coup différent qu'il para plu ou moins bien. Malgré ce qu'il venait d'affirmer quelques secondes avant, il ne pouvait se résoudre à s'engouffrer dans une des ouverture qu'il voyait. Maëlys basait tous sur l'attaque, et chaque attaque avait pour but de tuer. Scrimé paraît, paraît et paraît comme il pouvait mais les blessures s'accumulaient avec la fatigue. Ce n'étaient des coupures profonde mais la perte de sang l'affaiblissait de plus en plus. Scrimé sentait que la fin du combat approchait. Soudain la fée s'immobilisa un instant et Scrimé poussa l'avantage jusqu'à la pousser en arrière. Il avait besoin de respirer. Il avait besoin de reprendre ses esprits. Son ne lui répondait déjà plus. Sans pouvoir s'en empêcher, il tomba à genou. Il quitta Maëlys des yeux, qui semblait prise dans une bataille interne, pour contempler le sol. Il était dans un second plan. La fatigue laissait peu à peu la p lace à une douce chaleur. Ce qui n'était pas un bon signe. Scrimé lutta, lutta et lutta encore puis finit par se redresser. Debout sur des jambes flageolantes, pouvant à peine tenir sa tête droite il ne pu soutenir l'attaque dévastatrice de la fée. Levant courageusement son épée devant il ne put faire grand chose dans son état. Une épée lui ravagea le ventre tandis que l'autre lui perforait un poumon. L'attaque avait été parfaite de simplicité et de vitesse. Même en pleine possession de ses moyens, Scrimé aurait eut du mal à s'en sortir. Le jeune homme se sentit tomber. Lorsque son corps heurta la terre meuble de la clairière, Scrimé avait déjà perdu la plupart de ses sens. Tout semblait si différent maintenant. Tout avait si peu d'importance. Tout devenait sommaire. Une sorte de quiétude l'envahit, tout était si calme, tellement calme... Le vagabond, maintenant des cieux, avait entendu le changement dans la clairière. Maëlys était redevenue elle même et elle était penché sur lui. Scrimé s'en fichait éperdument maintenant. Sa vie sur terre n'avait plus aucun intérêt. Tout était devant lui, tout dépendait de lui. L'éternité l'attendait! Mais Scrimé n'allait jamais plus loin que là. Quelque le tira violemment en arrière et soudainement, la quiétude qui l'avait conquis laissa la place à la douleur.

Une explosion de douleurs.

Chaque muscles de son corps lui rappelait qu'il valait mieux être mort. Scrimé récupéra l'ouïe et entendit Maëlys pleurer doucement. Il essaya de lui dire que tout allait bien mais il ne sortit qu'une sorte de croassement de sa gorge. Le cerveaux du jeune homme prit alors la décision ferme qu'il valait mieux que ce dernier perde conscience pour échapper à l'enfer que son corps lui rappelait toutes les secondes...


Désolé d'avoir un peu fait joué ton personnage mais j'étais inspiré. Allez Maëlys, c'est ton tour d'user un peu de tes yeux magnifiques XDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Maëlys Keyra
Modo Sévère....
Modo Sévère....
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Dans l'ombre d'une ombre...
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Ven 16 Jan - 7:55

[HJ : Désolé pour le retard (chacun son tour....) je te rappelle que je suis aveugle... mais c'est pas grave..]

La vie est un combat. Un combat pour vivre. Pour survivre. Pourtant, Maëlys ne combattait pas pour vivre. Elle combattait pour tuer. Pour le plaisir d'entendre les derniers soupirs de ses proies. Pour les voir agoniser. Et chaque râles excitaient encore plus son instinct, ses pulsions meurtrières. Elle en aurait rit si elle-même ne se serait pas trouver dans un sale états. Un états plutôt grave étant blessée à plusieurs endroits stratégique. Une personne normale se serait déjà effondrait, mais pas elle. Sa folie, sa rage dévastatrice la maintenait debout. Alors qu'elle se vidait de son sang. Ce qui devait la rendre encore plus impressionnante. Voir même effrayante. Un combattante effrayante, invincible, une parfaite assassin.

Combattre, ce n'est pas forcément physique, Maëlys était en train de l'apprendre à ses dépends. Le démon qui vivait en elle avait pris le contrôle de son corps. Un peu découragée au vue de son combat avec les anges, elle l'avait laissé prendre le contrôle de son corps. Mais depuis qu'elle était arrivé dans la clairière, elle tentait, en vain, de redevenir elle-même. Mais l'autre était trop fort, trop puissant. Elle l'avait regardé, impuissante, faible, exterminé tous les mercenaires, puis, terrifié, se tournait vers Scrimé. Elle assistait, simple spectatrice au combat. Simple spectatrice, n'était pas vraiment exacte. Elle se battait, elle se battait contre cette folie qui l'avait saisi alors que son propre corps, sous la conduite de son démon, combattait, avec le désir de le tuer Scrimé. Scrimé. Son ami. A ce mot, la rage de l'autre redoubla d'ardeur et il asséna un coup fatale. Lui ouvrant le ventre et lui perforant un poumon. Maëlys hurla mentalement. Non, pas Scrimé, pas lui, pas son ami. La violence du cri fit vaciller l'autre. Maëlys redoubla d'ardeur. Tout doucement, l'autre s'effaça, pas pour disparaître, non, pour rester, passif, dans un coin de sa tête, elle le savait.

Elle s'effondra au sol. Ses blessures la rattrapaient et son combat mental l'avait aussi exténué comme un exercice physique éprouvant. Elle pleurait. Avant même qu'elle en prenne conscience, elle pleurait. Sans pouvoir s'arrêter. Elle voulait lui dire qu'elle regrettait, qu'elle était dangereuse, il ne sortit de sa bouche que des bulles de sangs. Elle se tourna vers Scrimé. Allongé, les bras en croix, il ne bougeait plus. Se pouvait-il que ... ? L'ange démoniaque ne voulut pas finir la fin de sa pensée. En rampant, puisque se tenir debout lui était devenu impossible, elle se traîna jusqu'au corps de son ami. Il respirait, faiblement, en sifflant, mais il respirait. Elle se rassura, et rassemblant ses dernières forces, elle s'agenouilla. Elle sortit ensuite d'une sacoche passée autour de sa taille plusieurs flacon. Ils lui avaient coûté une petite fortune, sur le coup, elle avait failli démolir la boutique devant le prix, mais maintenant elle ne regrettait pas son achat. En tâtonnant, puisque elle était incapable de se servir de son pouvoir, elle chercha la bouche de Scrimé. Elle mobilisa sa force, le redressant, elle lui fit avaler le contenue d'un flacon. Versant le fond sur les blessures les plus graves. Heureusement que même aveugle, elle restait habile de ses mains, car sinon, jamais elle n'aurait pu faire ce qu'elle s'apprêtait à faire. Sortant un fil et une aiguille. S'aidant de son sens du toucher exceptionnel, elle sutura les blessures les plus graves, puis les pansa. Elle n'avait pas assez de bandage, alors, elle déchira sa cape.

Maëlys était allongé sur le dos. Allongé dans de la boue à laquelle se mélanger le sang. Le sien. Celui de Scrimé. Ceux des mercenaires. Scrimé. Il était tiré d'affaire. Même si à plusieurs reprise elle avait failli s'évanouir, lâcher prise. Mais elle avait tenu bon. Et maintenant le vagabond était rafistoler, raccommoder, panser, et hors de danger, elle l'entendait à sa respiration, devenue plus régulière. Calme. Apaisé. Elle sourit. Un filet de sang en profita pour s'échapper de sa bouche. Peu à peu ses sens s'amenuisèrent. Ses paupières se fermèrent sur ses yeux mort. Sur son visage, une goutte. Mais Maëlys ne la sentait pas. Elle flottait à présent dans les eaux troubles qui sépare notre monde de la mort. Trop faible pour lutter plus longtemps. Elle a dépensé toute ses forces pour sauver Scrimé. Mais la douleur était revenue, plus forte, elle avait pris de l'ampleur et Maëlys n'avait alors plus cherché à la retenir et elle l'avait emporté...

Du ciel sombre, la pluie tombe, comme si les cieux pleuraient.

_________________


Spoiler:
 


Pourquoi je suis la? je n'en sais rien, alors autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrimé
Arpenteur de chemins caillouteux
Arpenteur de chemins caillouteux
avatar

Age : 25
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Sam 24 Jan - 21:42

Scrimé émergea du brouillard avec violence. Son corps lui informa immédiatement qu'il fallait bouger. Il avait été remis sur pied. Surement grâce à la magie. Le Ciel était encore étoilée et la lune n'avait presque pas bouger de place depuis qu'il l'avait regardé avant de s'évanouir. Il se releva sur un coude, grimaçant sous les courbatures. Maëlys était juste à côté de lui. Elle semblait bien amochée. Scrimé se remit lentement sur pied, testant ses muscles comme un bébé qui vient de comprendre la notion d'équilibre. L'auberge n'était pas loin et si Maëlys ne recevait pas des soins tout suite, elle mourrait. Tout métisse qu'elle était, la mort avait toujours une faille où s'engouffrer.

Allez, Scrimé, l'heure n'est plus aux palabres. Bouge moi ces muscles!

Exécutant son ordre, il prit Maëlys dans ses bras et la souleva. Elle était lourde. Et lui si faible. Chaque pas était vacillant, chancelant, ses genoux tremblaient dans tous les sens, mais petit à petit, mètre après mètre, il finit par arriver jusque dans l'auberge. Les braises étaient encore rouge dans la cheminée. Une lanterne allumée avait été laissé sur le comptoir. Scrimé allongea son amie sur une longue table, alla chercher une couverture dans sa chambre et un sceau d'eau dans l'écurie. Lorsqu'il revint, il fit repartir le feu a grand renfort de tisonnier et de petit bois trouver juste à côté. Après être sûr que les deux grosse buches allaient prendre, il s'occupa de bien installer Maëlys. Il approcha la table, sur laquelle la jeune demoiselle était allongée, avec délicatesse du feu. Il commença par laver son visage puis enleva ses habits, plein de crasse et de sang avant de l'envelopper dans la couverture. Il avait hésité avait d'ôter les vêtements de la jeune femme. Il en avait vu des corps nus mais pas... de cette manière. C'était presque un sacrilège. Puis, l'horreur de la situation le fit grimacer.
Il était en traint de dire qu'à cause de sa moral, il laisserait sa sauveuse mourir? Lui? N'importe quoi. Alors, avec appréhension, il enleva les habits de Maëlys. Au début, i lse força à rester concentrer, à seulement nettoyer une blessure lorsqu'il en voyait une et se contenter de ne rien ressentir. Mais il était un homme et la dernière femme avec qui il avait flirté remontait à très longtemps. Il ne s'en rendit pas vraiment compte mais lorsqu'il eu finit, il resta figé. Maëlys était d'une beauté inhumaine. Un charme sauvage accompagné d'un corps à faire baver tous les hommes. Scrimé se fit violence pour la recouvrir de la couverture. Lorsque le corps fut caché, le jeune homme ne pu s'empécher de frissoner. Il avait conscience de ne plus revoir pareil corps avant longtemps... Très longtemps...
Scrimé soupira avant de reprendre la direction des soins. Avant de s'extasier devant le si beau visage de Maëlys, il fallait d'abord qu'elle vive. Avec un drap, il confectionna rapidement un matelas sommaire. Il fit chauffer l'eau et soigna les blessures les plus graves à l'eau chaude. Une fois, bandée et lavée, Maëlys eut un visage un peu plus reposé. Seulement la fièvre montait toujours. Scrimé ne pouvait rien faire. Il n'avait les herbes qui lui aurait permit de réguler un peu la montée de la fièvre ou même de mieux s'occuper de ses blessures. Il ne pouvait qu'attendre et offrir une présence rassurante à son amie. Scrimé lava les vêtements que portaient Maëlys, les plia puis les posa près d'elle. Il alla prendre une bouteille de cognac derrière le comptoir, en servit trois verres. Il remplit une autre chope d'eau et fit boire la blessée. Revenant à la table au trois verres, il les but coup sur coup. Respirant à peine. L'alcool le libéra de la réalité et il pu enfin rejoindre les bras de Morphée.


Scrimé? Reveille toi!

Le jeune homme crut qu'il rêvait encore. La veille, Maëlys était proche de mourir et elle aurait guérit? N'importe quoi. Il gémit, se tourna de l'autre côté et se rendormit. Seulement une force le jeta à terre. Une force violente et froide. Il fut debout d'un bond. Cherchant par réflexe son épée qu'il avait laissée dans sa chambre. Ses yeux, devenu fous, scrutait chaque recoin de la salle. Jusqu'à la silhouette qui lui faisait face.


Ma... Ma... Maëlys?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Maëlys Keyra
Modo Sévère....
Modo Sévère....
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Dans l'ombre d'une ombre...
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Lun 16 Fév - 10:01

Maëlys n'aimait pas perdre conscience. Parce qu'elle se retrouvait alors à la merci de n'importe qui. Parce que n'importe qui pourrait aider la mort qu'elle sentait pas très à fondre sur elle. Parce que elle ne contrôlait pas ses pensées et ses visions. Bref, trop de parce que à son goût. Elle avait déjà perdu connaissance. Plusieurs fois. Et à chaque fois, c'était des souvenirs d'horreur qui venait la hantait. Des fantômes de son passé qui lui rendait visite dans une lugubre marche à la file indienne. Elle n'aimait pas ça et généralement, après, elle était d'humeur maussade pendant assez longtemps. Elle se souvenait de la première fois où elle était tombé dans les pommes. C'était quand elle était tombé d'un arbre. Un pommier. La coïncidence avait fait rire pendant longtemps après. Surtout ses cousins. Cousins. Grand-mère. Grand-père. Maman. Douleur. Douce brûlure. Dans sa poitrine. Pleure interne. Ma famille. Où êtes vous ?

Quelque chose changea. Quelque chose qui fit penser à l'ange que cette-fois ci serait différente. Déjà, il y avait ce froid inexpliquable, vu qu'elle avait perdu son sens du toucher. Ensuite, ce noir. Ce néant, ce gouffre qui s'approchait d'elle. Se rapprocher. Trop près... elle n'aimait pas. Elle se rendit compte qu'elle avait peur. Peur de cette ombre. Une ombre prénommé mort. Elle se demandait pourquoi soudainement elle en avait peur. Elle y réfléchit, pour le peu de pensée clair et concise. Elle n'avait jamais eut peur de la mort, elle l'attendait même, tellement sa solitude était horrible. Mais maintenant.... Elle en avait peur. Elle ne voulait pas. Plus. Pourquoi ? Elle rassembla ses esprits. Pourquoi tenait-elle soudainement à la vie ? Elle n'avait pas d'ami. Ami. A moins que... Scrimé. Un frisson. Une petite lumière dans les ténèbres. Elle remarqua alors à quel point elle tenait à ce pauvre humain. A quel point il l'avait changé. Elle voulait vivre. Chose nouvelle pour elle. Mais qui ne commençais pas très bien si elle mourrait... C'est alors que la vague de souvenirs la submergea. Et contrairement à ce qu'elle pensait. C'était des bons souvenirs.

Noir. Vide. Elle sentait le gouffre l'absorbait. Ses souvenirs était passés. Elle était seul et vide. Non, pas tout noir. Il y avait cette lumière. Il fallait qu'elle l'atteigne. Elle ne savais pas comment. Mais elle savait. S'en suis alors un combat contre la montre. Contre la mort. Puis, doucement, comme si il y avait eu une pente. Elle glissa vers la lumière. Quand elle y parvenue, elle perdit vraiment connaissance, mais eu juste le temps de se dire que c'était un piège...

Sensation. Dur. Froid. Nue. Elle ouvrit légèrement un oeil. Nue ? Doucement, et douloureusement, elle s'accouda. Et détailla la pièce. Elle devait être de retour dans l'auberge. Mais qui ? et pourquoi ? Et que faisait-elle nue ? Elle aperçut ses vêtements et fit un mouvement pour les attraper. Une de ses blessures la lança et elle ne put finir son geste. Il fallait qu'elle prenne une potion. Heureusement, son inconscience lui avait permit de récupéré ses capacités mentales. Elle utilisa donc son Don pour attraper une fiole. Et en but tout le contenue. Elle utilisait les ondes maintenant couramment et pouvait donc "voir". Scrimé endormit sur une chaise devant un feu presque éteint. La potion commençait à faire son effet. Elle put attraper ses vêtement et se rhabiller. Elle s'assit alors sur le bord de la table et se mit difficilement debout. Elle regarda l'homme endormit. Celui qui avait osé la déshabiller, mais qui lui avait sauvé la vie dans le même temps. Une punition et une récompense.



" Scrimé, réveille-toi ! "

Un ton doux, maternelle. Un peu ironique même. Mais assez fort. Le jeune homme grogna, se renfrogna sur sa chaise et se tourna de l'autre côté. Maëlys tituba, s'appuya sur la table derrière elle, et d'un mouvement de tête, projeta le feignant sur le mur, avant de le laisser tomber à terre. Elle le sentit se relever d'un bond, et regarder partout. Cherchant quelque chose. Enfin son regard s'arrêta sur elle. Elle eut un haussement d'épaule. Tout de même...

" Ma.. Ma.. Maëlys "

Cette fois-ci, il fut projeter au plafond. Le choc fut dur, et elle entendit un bruit mate... Elle le reposa à terre, entre la douceur et la violence, ne voulant pas que ses blessures se rouvrent. Elle eut un léger sourire.

" Ca, c'est pour m'avoir déshabillé sans ma permission "

Elle le remit debout par sa force mental et l'amena à elle. Elle était resté appuyer sur la table. Elle le regarda de ses yeux vide avant de se rapprocher de son visage.

" Et ça, c'est pour m'avoir sauvé la vie. "

Ses lèvres touchèrent celle de Scrimé....

[encore désolé pour le retard....]

_________________


Spoiler:
 


Pourquoi je suis la? je n'en sais rien, alors autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrimé
Arpenteur de chemins caillouteux
Arpenteur de chemins caillouteux
avatar

Age : 25
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Dim 24 Mai - 22:04

Le vagabond ne savait plus quoi faire. Encore sonné par son vol plané, il se laissa faire. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas laissé aller. Il devait prendre une décision et ce en une seconde. La métisse qui lui faisait face avait des sautes d'humeur capable de le tuer. Mais voilà, il avait vu son corps et rien que d'y repenser, il en frissonnait.

Prenant les devant, il lui caressa la joue, se crispant légèrement de peur que Maélys en prenne ombrage. Toujours les lèvres scellées, il la poussa légèrement. Elle buta sur le comptoir. Scrimé recula un peu, ouvrit les yeux, plongeant son regard dans ceux de la métisse. Devenu de véritables braises, la suite se passa assez rapidement. Ils s'embrassèrent à nouveau, l'un enlevant les vêtements de l'autre. L'épée de Scrimé fit un son creux en touchant le sol tandis que les poignards de Maélys tombèrent plus loin. Scrimé ne savait pas comment faire l'amour avec une fée mais il connaissait parfaitement le processus avec une humaine.

Faisant preuve d'une douceur qu'il ne savait pas possédé, il eut la satisfaction de voir son plaisir partagée. Leur ardeur s'éteignirent bien des heures plus tard après avoir rejoint le lit de Scrimé.

Ce fut un rayon de soleil s'étalant sur son visage qui le réveilla. La tête embrumé, il eut besoin d'un petit moment avant de comprendre qui était cette jeune demoiselle à ses côtés. Une demie heure en plus pour vraiment croire que ce qu'il s'était passé était la réalité. Une autre demie heure pour oser bouger et mettre son pantalon. Sans faire un bruit, il ouvrit la fenêtre et laissa l'air frais du petit matin envahir la pièce...


Désolé du retard et je sais que c'est court mais je suis pas très fort ples passage sans véritable action à base de combat xDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Maëlys Keyra
Modo Sévère....
Modo Sévère....
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Dans l'ombre d'une ombre...
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   Mar 24 Nov - 13:55

( Après... juste trois quatre cinq six mois de retard je réponds enfin... prends ton temps Laughing... mais pas trop quand même Razz)

Plus que le rayon de soleil qui tapait sur sa joue, ce fut l'air frais et le petit alyzée dans ses cheveux qui sortit Maëlys de son sommeil. Elle n'ouvrit pas les yeux tout de suite, et resta paresseusement allongée, immobile dans les draps et les couvertures, laissant les évènements de la vielle se rappeler à son bon souvenir. Que s'était-il passé ? Elle avait failli mourir, pour sauvé un homme. Puis ce même homme l'avait sauvé. Puis elle l'avait embrassé. Et après il l'avait embrassé. Son esprit marqua un temps d'arrêt. Elle n'arrivait pas à croire ce qui c'était passé, ne voulait pas y croire et pourtant. Elle était nue, dans une chambre ( dans leur fougue ils étaient remonté dans la chambre qu'ils avaient loué à l'aubergiste )... Ensuite la fenêtre n'avait pas dû s'ouvrir toute seule. Scrimé ne devait donc pas être très loin. Sauf si cela faisait des heures qu'il était partit, par la fenêtre, lui laissant les charges de l'auberge et bien content de l'avoir eu... Dans tout les sens du terme.

Comme pour se persuader de la vérité vraie, elle revisita sa journée d'hier. Elle n'y croyait pas. En fait, elle se rendit compte qu'elle n'avait jamais cru en rien. Aucune conviction. Comment avait-elle réussis à survivre ? Même, comment avait-elle pu vivre ? Elle n'avait cru ni en la vie, ni en l'amour, ni même en la mort. Et voilà qu'en quelque heures, un jeune homme du nom de Scrimé lui donne la peur de la mort, le goût de la vie et lui fait découvrir l'amour. Un exploit. Se rendait-il compte de ce qu'il lui avait donné ? Elle eut un mouvement négatif de la tête. Elle ne le pensait pas. Enfin... Abrégeant sa grasse matinée, elle s'étira dans le lit, faisant fit des couvertures et de sa nudité. Elle s'étira méticuleusement un peu comme un chat, sauf qu'elle ne devait pas avoir autant de grâce. Elle n'avait toujours pas ouvert les yeux. Et n'avait pas déclenché sa "seconde" vue. Elle ne voyait rien et s'en fichait. Elle ne savait même pas où était Scrimé.

Une horrible pensée la traversa. Et si il s'était foutu d'elle. En la déshabillant, il avait vu ma beauté de son corps, et il avait voulu la posséder, point. Pas de sentiment, juste de l'envie fasse à un fantasme. Elle serra un point et se recroquevilla en position du foetus. Elle ne voulait plus sortir du lit. Elle y était trop bien installée. Maëlys laissa ses pensées dérivée pendant un moment. Voulait-elle vraiment savoir si la chambre était vide ou non ? Si elle l'était cela ne voulait pas forcément dire que Scrimé était parti. Il pouvait tout simplement se trouver en bas. Puis elle ne pouvait pas rester en aveugle dans son lit, qui n'était d'ailleurs pas le sien, pour l'éternité. Pleine d'appréhension, elle déclencha son don de " vue "...


( alors, Scrimé est-il toujours dans la chambre ? Question )

_________________


Spoiler:
 


Pourquoi je suis la? je n'en sais rien, alors autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre intérressante...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre intérressante...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» Des idées pour faciliter l'intégration?
» réglement intérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt d'Ymir :: Au milieu des Terres :: Plaines d'Ûr-
Sauter vers: