Forêt d'Ymir

Si vous pouviez basculer dans un autre monde, si vous pouviez incarner un personnage magique. Le feriez vous? Voulez vous faire ce RP? Pour cela Bonne humeur et Bon niveau d'écriture requis!!
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ma présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Ma présentation   Sam 18 Oct - 23:11

Prénom : Kahicha

Nom : Sanëll

Age : 21

Race : Mi-femme mi-ange déchu

Job : Sorcière mercenaire (ne voyez pas ici un lourd cumul de pleins de capacités, mais je suis juste une sorcière qui a choisi la vie de mercenaire)

Signe Particulier : un tatouage dans le milieu du dos, un tribal, et un autre à la cheville droite, des arabesques mystiques. Kahicha porte toujours autour du cou une améthyste, sa pierre fétiche car représentant la clairvoyance.

Camp : Neutre tendance harmonie


Apparence :
Kahicha est une jeune fille ravissante, mais plutôt courante, pas d’une beauté fatale. Pourtant il est impossible de ne pas la remarquer, elle vous attire irrésistiblement par le mystère, mêlé d'une sensualité sauvage, qui se dégage d’elle. Son visage est jeune, et on voit qu’elle sort à peine de l’adolescence. Mais gare à celui qui s’y trompe ! En effet, bien qu’en apparence jeune et fragile, elle fait preuve d’une maturité étonnante pour son âge qu’elle doit à son expérience autant qu’à sa vie de rôdeuse.
Kahicha est de taille moyenne, environ 1m60-62,et pèse à peu près 56kg. Elle possèdes une démarche féline et un corps charnu avec des formes très féminine. En effet, Kahicha n’a pas ce qu’on peut appeler « une taille de guêpe ». Elle n’est pas grosse, même pas « ronde », mais elle a les hanches développées, des fesses rebondies et une poitrine d’une taille normale. Son teint, très pâle, laisse deviner la douceur de sa peau. Ses cheveux s'arrêtent juste en dessous des omoplates et bouclent joliment. D'un blond sans failles, comme ceux de sa mère, ils encadrent parfaitement son visage.
Ses yeux, d’un bleu-gris assez pâle, lui viennent également de sa mère. Mais la flamme animale qui y danse, elle, lui vient de son père. Ses lèvres fines sont d'une couleur à mi-chemin entre le rose foncé et le rouge sang.
Elle aime à enfiler une tunique aux manches courtes, souple et prêt du corps, marron cacao, descendant jusqu’aux genoux. Fendue de chaque côtés jusqu’en haut des hanches, elle est tenue à la taille par une ceinture de cuir noir. Kahicha porte aussi un pantalon très serré noir et des bottes souples de la couleur de sa tunique. Ainsi, elle est libre de ses mouvements, autant pour la sorcellerie que lorsque la situation l’oblige au corps à corps.
Très jeune, Kahicha fût initiée à l’art des lames et du combat. Bien qu’à présent ce ne soit pas sa spécialité, elle continue à s’entrainer régulièrement afin de garder la forme et de savoir se défendre sans magie si besoin est.


Caractère :
Kahicha est de nature bavarde et fantasque. Mais, parce qu’elle vit sur les routes, elle mène une vie solitaire et c‘est ce qui a fait d’elle une personne très secrète malgré son tempérament. Ce qui, pour une mercenaire, est une qualité.
Mais si vous apprenez à la connaître, vous vous rendrez compte que c’est une femme extrêmement généreuse, pleine de vie et courageuse.
Assoiffée de connaissances et avide d’apprendre, elle fait preuve d’une grande curiosité, malheureusement pas toujours bien placée ce qui ne lui réussi pas toujours et l’entraîne souvent dans de grandes aventures. Par bonheur elle ne recule jamais devant le danger !
Elle est également dotée d'un sale (mais vraiment très sale) caractère. "Un tempérament de feu" comme dit sa mère. Bien qu'elle ne se laisse jamais faire et qu'elle soit très indépendante, ses humeurs ne sont pas toujours les bien venues...


Dernière édition par Kahicha le Lun 15 Déc - 16:24, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiedail
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 25
Nombre de messages : 297
Localisation : la ou la magie ne s'éteindra jamais
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Dim 19 Oct - 0:30

bienvenu sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fullmoonnight.forumactif.org
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Dim 19 Oct - 12:43

Bienvenue, et en effet, j'attends la suite (perso très ineressant pour le moment, dirais-je ^^)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma présentation   Dim 19 Oct - 13:06

Courage et bonne continuation ^^

Euh, si tu ne trouves pas un avatar qui te satisfait, demande à l'une des graphistes du fofo, il y a Mei (championne toutes catégories), Harrya (qui se débrouille) et ... euh... (fausse modestie) je m'en sors bien
Revenir en haut Aller en bas
Lazulie
Admin
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 579
Localisation : planquée derrière mes rêves...
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Mar 21 Oct - 21:00

Bienvenue !! j'ai hâte de voir la suite de ta présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Sa-menthe-Aah.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Mar 21 Oct - 21:12

Merci !!!

Mais ca va prendre un peu de temps parce que je la bosse petit à petit quand j'ai le temps (et l'inspi !) mais pour ceux et celles qui sont sur ewie rpg je préviens que mon personnage est presque le même. Pas par feignantise hein, mais parce que j'aime jouer des personnages proches de moi (physiquement et mentalement) pour m'identifier pleinement à eux et vivre (presque) réellement l'aventure !!!

A bientôt !!

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazulie
Admin
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 579
Localisation : planquée derrière mes rêves...
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Mar 21 Oct - 21:17

OK . Je serais être patiente ... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Sa-menthe-Aah.skyrock.com
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Mar 21 Oct - 22:02

je ne peux qu'acquiescer à mon tour, encore bienvenue.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Ven 24 Oct - 15:52

Voilà déjà une partie de l'histoire. Patientez pour la suite... !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazulie
Admin
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 579
Localisation : planquée derrière mes rêves...
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Ven 24 Oct - 18:04

Mon avis :
Waaa, quel talent d'écriture !! Very Happy
Continue comme ça !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Sa-menthe-Aah.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Sam 25 Oct - 19:59

Désolé pour le flood mais je voulais voir ce que donne ma sign' et vu que je ne peux pas poster ailleurs.....
Votre avis m'intéresse !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maëlys Keyra
Modo Sévère....
Modo Sévère....
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Dans l'ombre d'une ombre...
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Sam 25 Oct - 20:07

Hum....TOUT SIMPLEMENT MAGNIFIQUE !!!!!!!!!!! cheers
bravo...felicitation....

(mis a part les accents en moins,je ne pense pas qu'il y ai de fautes) Embarassed

_________________


Spoiler:
 


Pourquoi je suis la? je n'en sais rien, alors autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma présentation   Sam 25 Oct - 21:16

Jolie sign, j'en conviens
Revenir en haut Aller en bas
Lazulie
Admin
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 579
Localisation : planquée derrière mes rêves...
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Dim 26 Oct - 14:36

J'aime beaucoup moi aussi ! BravO ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Sa-menthe-Aah.skyrock.com
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Dim 26 Oct - 20:56

Je hoche la tête, j'adore ta sign, franchement magnifique, peut être un peu dommage que ton avait et ta sign ne soient pas assortis, mais ça n'est pas grave.

Bon courage pour la suite de ta fiche xD

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Jeu 13 Nov - 21:26

Histoire :

Kahicha a des origines peu communes. En effet, si sa mère est une « simple » humaine, apprentie guérisseuse de son village, son père, lui, était un ange déchu. Mais Kahicha ne découvrit que très tard ce secret bien gardé par sa mère. Elle vécut donc une enfance heureuse, bien que ponctuée de quelques petits incidents dût à son sale caractère !

Ce n’est qu’à l’âge de l’adolescence qu’elle commença à développer certaines « caractéristiques ». Car Kahicha a reçut, de part son ascendance, deux dons à la naissance. Dons qu’elle considéra longtemps comme une malédiction : la prémonition et la métamorphose.

Le premier est, à chaque fois, une véritable épreuve dont elle se passerait bien : chaque visions arrive sans qu’elle l’ai décidé et lui laisse une pénible migraine.

La métamorphose fût éprouvante physiquement seulement au début. Le vrai problème c’était les autres. Enfin le regard des autres. Najâ, la mère de Kahicha, n’avait pas caché ses origines qu’à la jeune fille, mais au village entier, pour la protéger de l’ignorance populaire. Donc lorsque Kahicha commença à développer ses dons (qu’elle ne les maitrisait pas encore), elle dût faire face à l’incompréhension générale de sa communauté.

C’est à cette période que Najâ avoua son lourd secret à sa fille.

CHAPITRE I


A l’époque Najâ avait tout juste 20 ans. C’était une jolie jeune femme aux cheveux châtains foncés et aux yeux marrons .en fait depuis qu’elle était petite tout le village l’appelait Noisette car ses cheveux et ses yeux avaient la même couleur, le même marron clair, couleur… noisette !
Elle avait la peau bronzée, marquée par le soleil. Elle aimé à se promener dans la forêt au Nord du village, pour le plaisir, mais surtout pour y récolter les plantes et champignons utiles à ses potions et onguents de guérison. Elle était la meilleure apprentie , et la plus assidue, de Samah, la sage du village.

Un jour qu’elle faisait sa cueillette habituelle, elle découvrit un homme blessé. Dès qu’elle s’approcha, Najâ sentie tout de suite le mal qui se dégageait de lui. Mais, de nature altruiste, elle ne pût s’empêcher de lui porter secours. Elle avait dans son sac quelques plantes qui stoppent les hémorragies. Elle soigna les blessures les plus graves, recouvrit l’homme de son châle et retourna au village chercher Samah. Celle-ci recula de surprise devant l’aura maléfique de l’étranger, mais Najâ réussit à la convaincre de l’aider. A vrai dire, la sage fût plus sensible à ce que dégageait Najâ plus qu’à ses arguments… Une fois l’homme soigné, les deux femmes le déplacèrent tant bien que mal jusqu’à un refuge abandonné dans la forêt.

L’étranger resta inconscient et fiévreux pendant quelques jours. Lorsqu’il se réveilla, Najâ était à ses côtés et lui raconta où et dans quel état elle l’avait trouvé. Il s’appelait Torak, c’était un bel homme à la peau sombre, avec une tignasse de cheveux bruns qui caché des yeux noirs au regard perçant. Il la remercia et voulu s’en aller mais il était trop faible et ses blessures le contraignirent à rester encore plusieurs jours. Bien que cet homme lui faisait peur, Najâ se sentait irrésistiblement attirée par lui. Elle s’occupa donc de lui tous les jours pendant une semaine et demi.

Un jour qu’elle se rendait justement au refuge, elle fût prise en chasse par une meute de loups noirs. Ce qui était étonnant car, outre le fait que malgré leur mauvaise réputation, ce n’est pas le genre de ces animaux d’attaquer les hommes, on était à peine au début de l’automne : les bêtes n’étaient pas encore en manque de proies. Quoiqu’il en soit, Najâ n’était pas dans une bonne posture ! Au moment où elle pensait que ça ne pouvait pas être pire, que c’était la fin, une autre bête arriva. Enfin, Najâ crut que c’était une bête. C’était un bipède, avec une peau noir comme la nuit et des yeux de la même couleur. Deux immenses ailes noires, semblables à celles d’une chauve-souris, se dressait dans son dos. De longues griffes continuaient ses doigts crochus et deux canines avançaient sur sa lèvre inférieure. Il réduisit non sans mal la meute en pièce puis se tourna vers la jeune femme apeurée. Elle plongea ses yeux dans les siens, et c’est là qu’elle le reconnut. Torak ! Mais malgré cette découverte, elle n’était pas rassurée quant à son sort vu l’apparence de son sauveur. Mais pendant qu’il s’approchait, il se « retransforma en Torak ».
Ce qui ne calma pas vraiment Najâ qui s’évanouit de frayeur.

La jeune femme se réveilla allongée dans le lit où elle avait, pendant plusieurs jours, soigné l’étranger. Il lui fallut quelques secondes pour s’éveiller et se rappeler des évènements de la veille. Si bien que lorsque Torak entra dans le refuge, elle ne réalisa pas tout de suite ce qui c’était passé. Mais, quand il posa les yeux sur elle, Najâ eu un flash de la veille, et la terreur se lut dans les siens. Tout son corps se mit à trembler, et si elle n’avait pas fait appel à toute son énergie pour se « retenir », elle se serait sûrement évanouit de nouveau !

« Enfin tu te réveille ! Tu devait être épuisée, tu as dormit toute la nuit.
- Qu… qu’allez-vous me faire ? demanda Najâ dans un souffle.
- Que veut-tu que j'te fasse ? Et tu n'me tutoyais pas hier ?
- Hier je ne savais pas que vous étiez un monstre !
- Un Ange Déchu. Et ne fais pas l’innocente, tu l'savais.
- C’est faux ! Vous mentez ! Je…
- Arrête ! Najâ sursauta et se recroquevilla. Tu as sentie la Noirceur en moi, dés le début ! Je l’ai lu en toi. »

Najâ savait qu’il disait vrai, mais elle ne se l'avouait même pas à elle, alors à lui...
Torak fixait la jeune femme tandis qu'elle, elle n'osait plus lever les yeux. Elle avait peur.
Qu’allait-il lui faire ? La torturer, la tuer, la … ?
Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine.

Quelques secondes s'écoulèrent, sans qu'aucun d'eux n'esquisse le moindre mouvement.
Tout à coup, le déchu s’approcha de la jeune femme. Elle ferma les yeux et… il l’embrassa !
Surprise, elle ne réagit pas tout de suite.
Puis au bout de quelques instants, elle le repoussa et le gifla. Lorsqu’elle se rendit compte de ce qu’elle avait fait, il était trop tard.

La surprise se lût tout d’abord dans les yeux de Torak, que la fureur succéda presque immédiatement. Najâ crut qu’il allait la frapper, mais il passa sa colère sur les objets à sa portée. C’est ainsi que la petite table de chevet se vit balancée violemment à travers la pièce, fracassant au passage le vase qui était posé dessus.
Sa rage était loin d’être passée lorsqu’il releva la tête et que ses yeux croisèrent ceux de la jeune femme en pleure.
Torak s’immobilisa. Pendant un instant il fût troublé. Il se retourna et sortit du refuge : il avait besoin d’air.

Mais que lui arrivait-il ? Cette femme lui faisait un effet qu’il ne comprenait pas ! Il n’avait jamais supporté qu’on le repousse, mais il n’avait jamais hésité non plus sur la réponse à un tel affront ! Avant, il l’aurait forcé voilà tout ! Mais malgré toute la volonté donc il faisait preuve, il n’arrivait pas à s’y résoudre. Pourtant il avait déjà entendu tant de cris dans son existence que ceux de Najâ ne feraient que s’ajouter à une liste déjà interminable.
Elle avait dût l'ensorceler ! Oui c’était ça. Il n'y avait pas d'autres explications : elle l’avait empoisonner. Affaiblit avec un de ces philtres qu’elle lui avait fait boire !

Torak surgit dans la hutte et fonça sur Najâ. Il l’attrapa à la gorge, la souleva et la plaqua contre le mur. La jeune femme voulut crier mais il était trop fort et il lui écrasé la gorge de sa main droite. Elle se débattit tant bien que mal, lui griffa le bras, la main mais rien y fit. Torak se mit à hurler qu’elle était une sorcière, qu’elle lui avait fait quelque chose, qu’elle l’avait empoisonné, rendu « faible ».

« L’amour n’est pas une faiblesse, bien au contraire. »

Najâ reconnut la voix de Samah et sa présence la rassura un peu malgré la position dans laquelle elle se trouvait. Torak relâcha la pression qu’il exerçait sur le cou de la jeune femme et se retourna. Il vit une petite vieille au dos vouté sur le pas de la porte. Avec ses longs cheveux gris légèrement ondulés, sa peau fripée et ses doigts crochus, recourbés par l’arthrite, elle ne ressemblait pas vraiment à un être humain, mais plutôt à une harpie. Mais son aura n’était pas maléfique, bien au contraire.

« Cela ne te regarde pas l’ancienne ! Tu ne devrais pas trainer dans les parages …, lui répondit Torak.
- Je suis chez moi ici ! Tu as l’air d’oublier que c’est toi qui n’est pas à ta place ! Lâche la petite, s’il elle n’avait pas été là pour me convaincre et veiller sur toi tu serais mort aujourd’hui !
- Je ne suis pas un homme l’ancienne, ne l’oubli pas ! Je n’ai pas de conscience et tes petit discours ne changeront rien à ma nature ! Si je veux posséder, tuer ou même torturer cette femme je le ferais. Et ce n’est sûrement pas toi, toute mage que tu es, qui m’en empêchera !
- Peut-être pas, mais ton amour s’en chargera ! Tu n’a peut-être pas de conscience, mais ton maître et créateur a eu la bêtise de te donner un cœur. Sans savoir que c’est là que résiderait votre aptitude à trahir votre nature.
- Arrête tes contes pour enfants l’aïeule ! Ma nature ne changera pas face à une gamine, aussi appétissante soit-elle !
- Pourquoi l’as-tu sauvée alors ? Tu aurais pût la tuer dans la forêt, ou dans le refuge. Ou encore l’enlever pour en faire ton esclave. Au lieu de ça tu a défendu cette vie dont tu dis te désintéresser, et ce au péril de la tienne ! Puis tu l’a emmenée ici et installée. Et tu dis que ton cœur ne te joue aucun tour ?
- Tait-toi vieille folle ! Torak avait lâché Najâ, qui reprenait son souffle par terre, et avançait d’un air menaçant vers Samah.
- Certes je suis vieille, comme tu aime à le souligner, et peut-être un peu folle effectivement, quoi que cela reste tout de même à prouver, mais je ne suis certainement pas aveugle ! Et vu ton attitude, j’ai touché la cible au cœur. »
La veille femme se mit à rire comme une enfant de son jeu de mot. Torak, fou de rage, s’était transformé et il était dangereusement proche de l’ancienne.

« Tait-toi ! » Il avait hurlé. La rage se lisait dans ses yeux. Il sortit ses griffes et les planta dans le ventre de la veille femme. Du moins c’était son intention. Mais Najâ s’interposa.
La jeune femme hoquetât de douleur lorsque les griffes de l’ange s’enfoncèrent dans sa chair.

« Non ! » cria la sage.
Torak écarquilla les yeux. Sa fureur retomba comme un soufflet et il repris une apparence normale. Samah rattrapa la jeune femme avant qu’elle ne s’écroule et la tira, non sans difficultés, vers la couche en marmonnant.
« Mais pourquoi cette petite cruche s’est-elle jetée à mon secours ?! Je sais me défendre ! Gaïa faites qu’elle ne succombe pas… » La sage s’afférait à déshabiller Najâ pour soigner ses blessures. Elle se retourna vers l’homme, restait hagard au milieu de la pièce, et lui ordonna :
« Apporte-moi le pot jaune sur l’étagère, vite ! Torak ne bougeait pas et restait planté sans bouger, l’air perdu dans ses pensées. Mais dépêche-toi bougre d’imbécile ! Tu veux qu’elle meurt ?! »
Torak avait l’impression que son corps ne lui obéissait plus : ses membres ne voulaient pas bouger et son cerveau marchait au ralentit. Il entendait la vieille femme lui parlait, mais impossible de réagir, de retenir ses paroles pour les comprendre. Il n’arrivait à fixer ses pensées que sur un fait, une image : sa main enfoncée dans les entrailles de la jeune femme. Mais pourquoi cela le choquait-il autant ? Pourquoi ce sang sur sa main le dégoutait ? Et surtout, pourquoi le regard que Najâ avait posé sur lui au moment où il l’avait transpercé l’avait-il autant… touché ?!
Une douleur cuisante sur sa joue gauche le sortit de ses tourments.
Samah venait de lui mettre une gifle.

« Arrête de rêvasser idiot ! Ca ne sert à rien de rester planté là à regretter ce que tu as fait ! Bouge toi et aide moi !
- Je ne regrette jamais rien ! Torak aurait voulu mettre plus de conviction dans sa voix, mais la vérité c’était qu’il avait déjà eu du mal à formuler cette phrase, pourtant répétée depuis des années.
- Oui bien sûr c’est ça, à d’autres ! Allez, hâte-toi ! »

Samah retourna auprès de Najâ et fini de lui retirer sa robe. Son abdomen était ouvert en cinq endroit et les entailles étaient profondes et saignaient abondamment. L’ancienne nettoya d’abord les plaies avec un linge mouillé, y appliqua un onguent cicatrisant et les banda.
Lorsqu’elle eu fini de soigner la jeune femme, elle l’a couvrit de draps et d’une couverture.

« Elle risque une poussée de fièvre cette nuit. Si cela arrive, veille à ce qu’elle reste couverte et donne lui une cuillerée de cette potion toutes les heures. Je reviendrais demain pour les bandages.
- Quoi ! Pourquoi ? Vous n’allez pas partir ?...
- Bien sûr que si ! Sinon il n’y a aucune chance que mon songe se réalise !
- … Et je ne vais pas rester ! Torak s’immobilisa. Comment ça, quel rêve ? De quoi parlez-vous ? »
Mais la vieille femme se retourna et sortit du refuge.
« Attendez ! » Torak s’avança jusqu’à la porte : la vieille femme avait disparut dans la brume de la forêt.


Dernière édition par Kahicha le Sam 29 Nov - 1:54, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Ven 14 Nov - 3:52

Ca faisait longtemps que j'avais pas lu quelque chose avec autant d'attention Cool Chapeau mademoiselle, je veux la suite !
Like a Star @ heaven

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Sam 15 Nov - 13:49

Superbe Histoire, j'aime beaucoup xD Courage pour la suite

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Lazulie
Admin
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 579
Localisation : planquée derrière mes rêves...
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Dim 16 Nov - 18:16

Je suis d'accord, super talent d'écriture ! Very Happy

_________________


Lazulie, Admin on Ymir Dreams

MERCI ELIIIIIII' !!! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Sa-menthe-Aah.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Ven 28 Nov - 18:02

CHAPITRE I : suite


Torak était énervé : il était coincé là, au chevet d’une gamine pleurnicharde, à cause de cette vieille chouette !
Il s’assit sur une chaise autour de la petite table où étaient disposés des pots de toutes les couleurs, avec ou sans étiquettes, et observa l’intérieur de la petite masure où il avait passé sa convalescence.

C’était une petite maisonnette ne disposant que d’une seule pièce. Celle-ci était aménagé de façon sommaire et les meubles étaient de petites facture.
Lorsque l’on entrait, on se trouvait face à la petite table où Torak été accoudé, qui avait plutôt l’air de servir d’établi, et qui était située sous une petite ouverture faisant office de fenêtre. Deux chaises l’entouraient, mais elles n’avaient pas l’air de servir souvent car elles étaient recouvertes d’une petite couche de poussière. Sur le mur du fond, entre la table et la couche, étaient fixées deux étagères où s’étaient entassés des bocaux dont le contenu n’était pas vraiment identifiable. Sous les étagères il y avait un petit chiffonnier à deux étages où étaient surement entassés d’autres bocaux. Au dessus de la pièce, un fil était étendu entre deux murs où des bouquet d’herbes semblaient sécher depuis des siècles. Et enfin, contre le mur de gauche, le petit lit en bois où dormait Najâ.

Les yeux de Torak se posèrent sur la jeune fille qui dormait. Elle était belle. Mais pas comme une de ces luxurieuses succubes qu’il avait l’habitude de fréquenter et qui emplissaient le palais de son maître. C’était une beauté naturelle, plus pure, plus simple, moins… obscène !
Au bout de quelques minutes, malgré toute la volonté dont il faisait preuve, Torak n’arrivait pas à détourner son regard de Najâ.
Sa peau avait l’air si douce… Torak se leva et s’avança vers la couche. Il s’assit au bord du lit et tendit fébrilement la main vers la joue de la jeune femme. Lorsque ses doigts abimés entrèrent en contact avec sa peau velouté et soyeuse, l’homme fut parcouru d’un frisson.

Najâ sursauta. Torak pensa qu’il l’avait réveillé, mais elle se mit à geindre et des goutes de sueurs perlèrent sur son front. La fièvre… Le déchu se leva et alla chercher la potion que lui avait laissé la vieille femme. Après avoir réussi non sans mal à la lui faire boire, Torak recouvrit la jeune fille de la couverture et resta un moment immobile sur le lit.
Puis il se leva et se dirigea vers la petite commode pour vérifier s’il n’y avait pas d’autres couvertures. Il en trouva une pleine de poussière et s’assit « confortablement » sur une des chaises. C’est à ce moment qu’il prit conscience qu’il était harassé et il s’endormit quasi immédiatement.

Mais un déchu ne dort jamais longtemps : au bout d’une heure il se réveilla. Najâ semblait dormir calmement et il décida de sortir faire un tour. Dehors, Torak se transforma et s’envola. L’altitude lui avait toujours donné d’agréables sensations.
Mais après seulement quelques minutes de vol ses sens acérés le prévinrent d’un danger. Il fit demi-tour et descendit en piqué sur le refuge.

Alors qu’il était persuadé de l’avoir fermée, la porte était grande ouverte et lorsque Torak entra il prit de plein fouet une masse noire sur le torse et tomba à la renverse. Il roula dans la nuit en se débattant avec cette gigantesque boule de poils noires. Un loup ! Un énorme loup noir. Torak lui griffa le torse avec ses membres antérieurs et réussit ainsi à se dégager. Il bondit dans les airs pour prendre de l’altitude. Il s’arrêta, redescendit et percuta la bête à pleine vitesse. Le choque fut violent et le déchu profita de la surprise pour lacérer l’animal de ses griffes. Le loup s’effondra.
Torak s’arrêta pour reprendre son souffle lorsqu’il se rappela la présence de Najâ. Il s’élança vers la cabane et, lorsqu’il déboula à l’intérieur, la jeune femme se débattait avec… un chat ! La vision était si étrange que Torak s’immobilisa au milieu de la pièce. Najâ était toujours dans un sommeil profond mais celui-ci était loin d’être calme. Elle était en nage et s’agitait sous ses couvertures, pendant qu’un chat noir se tenait debout sur elle en la fixant de ses yeux jaunâtres. Après quelques secondes d’observation, l’homme en déduit que cet animal était la cause de la léthargie tourmentée de Najâ. Il se précipita sur la bête, qui bondit du lit et disparu inexplicablement dans la pièce.
La jeune femme se réveilla en sursaut.

Najâ mit un certain temps à se remémorer les évènements de la veille. De plus elle avait un affreux mal de crâne qui ne voulait pas la laisser en paix. Tout à coup, par flashs, elle revécu l’épisode du soir précédent. Lorsqu’elle réalisa que Torak était là et qu’ils étaient seuls elle fut prise de tremblements irrésistibles.

« Qu’a-tu fait de Samah ? souffla-t-elle.
- Pourquoi me soupçonne-tu toujours des pires intentions ?
- T.. tu m’as pratiquement éventrée. J’ai de quoi être « légèrement soupçonneuse » !
- C’était un accident !
- Oui mais si ça n’avait pas été moi ça aurait été Samah ! Et là ça n’aurait pas été un accident !
- … Euh… oui c’est vrai. Mais elle l’avait cherché ! répondit-il avec un sourire carnassier.
- Tu es un monstre !
- Mais nooon… Enfin si. Mais Samah n’est pas morte. Elle est rentrée chez elle. Du moins je suppose. En tout cas je ne lui ai rien fait.
- Non, elle ne m’aurait pas laissée seule avec toi !
- Ben… si justement, c’est ce qu’elle a fait ! Elle m’a même dit ce que je devais te donner si tu avais de la fièvre, dit-il en désignant le bocal contenant la potion. Comme si j’avais l’air d’une nourrice !

Najâ n’en revenait pas. Torak ne s’était pas trompé en lui désignant la mixture contre la fièvre. Comment pouvait-il savoir ça ? Sauf s’il disait la vérité… La jeune femme secoua la tête comme pour effacer des pensées gênantes. Bien qu’elle avait entièrement confiance en la vieille femme, cette fois-ci, elle ne comprenait pas et ne pouvait s’empêcher de douter.
Torak perçu son doute :

« Ne me demande rien, j’en sais sûrement moins que toi ! »
Najâ prit une grande inspiration et se leva avec difficulté avant de répondre :
« C’est bon, tu peux t’en aller maintenant.
- Quoi ?
- C’est fini. La fièvre. Je n’ai pas de mauvaise douleur à l’abdomen, donc la plaie n’ai pas infecté. Et, tel que je connais Samah, elle ne devrait pas trop tarder. Quelques heures tout au plus. Donc… tu peux partir.
- Attend, je t’ai laissé seule à peine un quart d’heure, et un loup et un chat ont trouvé le moyen d’entrer et de… t’agresser si on peut dire. Alors je n’imagine pas ce qui pourrait se passer en « quelques heures » !
- Et c’est ton problème parce que… ?
- Oh ça va, si tu n’es pas satisfaite des réponses, ne pose plus de questions ! Moi j’essaye juste d’être…
- D’être quoi ? Gentil ? Arrête, je te connais depuis à peine quelques semaines et je sais déjà que ce n’est pas dans ta nature! La jeune femme s’était approchée de Torak et criait presque.
- Ah oui, parce que tu t’y connais si bien en créatures de l’Ombre !
- En tout cas toi je te connais. »
Elle avait prononcé le mot « toi » comme elle aurait prononcé « ça ». Torak explosa :
- Non mais pour qui tu te prend, paysanne ! Tu ne me connais pas. Tu… »
La jeune femme lui coupa la parole en hurlant :
« …en a marre ! Je veux que…
Najâ eut tout à coup la tête qui se mit à tourner, senti le sol se dérober sous ses pieds et s’effondra. Mais elle ne toucha pas le plancher : Torak la rattrapa.

Une cinquantaine de minutes plus tard, la jeune femme se réveilla. L’homme était à ses côtés et l’observait. Il leva la main vers elle, elle eu un mouvement de recul, mais sa main lui caressa les cheveux. Doucement, tendrement.

« - C-combien de temps suis-je restée sans connaissance ?
- A peu prés une heure. Tu vois j’avais raison, tu ne peux pas rester seule pour le moment. »

Najâ baissa les yeux. Elle était bien obligée de le reconnaître, elle était encore trop faible.
Torak lui releva la tête de l’index jusqu’à ce que leurs yeux se croisent… Et lui vola un baiser.
Ce fut court mais le cœur du déchu se gonfla comme un ballon. Un éclair de lucidité passa dans son esprit : la vieille femme avait peut-être raison… Mais ce ne fut qu’un éclair.
Lorsqu’il se recula, Torak s’attendait à une gifle, comme la première fois. Mais elle ne vint pas.
Najâ plongea ses grands yeux noisette dans ceux, noirs comme la nuit, du jeune homme.
Et l’éclair se transforma en phare.
La jeune femme approcha son visage du sien et lui rendit son baiser.
Dans le cœur de Najâ aussi, l’éclair était passé.

L’effet de surprise passé, Torak se jeta avec ardeur sur la jeune femme, mais non sans faire preuve d’une tendresse dont lui-même ne se pensait pas capable.

Et, durant l’espace d’une nuit, pour deux cœurs amoureux, deux âmes sœurs, le temps s’arrêta.

Au matin, Najâ et Torak avaient l’impression d’avoir rêvé. Ils auraient voulu que cela dure l’éternité. Mais, l’un comme l’autre, ils savaient que c’était impossible.
Ils passèrent une journée paisible, tel un couple banal, et profitèrent de chaque instants en sachant que cela ne durerait pas. Ils se racontèrent leurs vies respectives, rirent et s’aimèrent tout le jour. Quand vint la nuit, Torak partit.
Il manqua de faire demi-tour durant tout le chemin de retour vers les contrées de son maître. C’est-à-dire 6 jours. Najâ, elle, s’effondra dès qu’il ne fut plus à portée de ses yeux. Elle pleura plusieurs heures, jusqu’à ce que Samah arrive.
Najâ lui conta l’attaque du loup et du chat et tout ce qui s’était passé d’autre pendant son absence jusqu’au départ de Torak. La sage la consola tant bien que mal et lui expliqua que c’était écrit, que le déchu ne pouvait de toute façon pas faire autrement sans l’exposée, elle, à la colère de son seigneur. Najâ demanda des explications sur cette rencontre, sur les rêves de la vieille femme et sur les raisons de ces évènements. Mais Samah ne voulu rien dire de plus et la jeune femme dût s’en contenter.

Un mois et demi plus tard Najâ apprit qu’elle était enceinte. Nouvelle qui n’eut pas l’air de surprendre outre mesure la vieille sage du village. Les habitants, qui connaissaient la jeune femme depuis toujours, l’adoraient pour sa gentillesse et sa générosité, et la respectaient parce qu’elle était l’apprentie de Samah, ne posèrent aucune questions sur sa grossesse et se montrèrent très prévenants et serviables.

C’est ainsi que, neufs mois après sa rencontre avec le déchu, Najâ mit au monde un magnifique petit bébé qu’elle prénomma Kahicha.


Suite... et Fin


Après ces révélations, Kahicha en voulu beaucoup à sa mère. Elle lui avait caché ses origines, elle lui avait menti, elle l’avait laissé souffrir… La jeune adolescente fugua et passa une nuit à errer dans la forêt. Au petit matin elle se retrouva devant une vieille cabane en l’apparence abandonnée et décida d’y entrer. Si, de l’extérieur, elle paraissait sur le point de s’effondrer, à l’intérieur on voyait qu’elle était régulièrement visitée et entretenue. Il ne fallut pas longtemps à Kahicha pour comprendre que c’était le refuge qui avait abrité sa conception. Elle fit quelques pas dans la pièce puis s’assit sur une chaise. Soudain elle se sentit défaillir.

*Oh non ! Pas encore s’il vous plait !*

Là elle eu un flash. Elle ne vit pas vraiment ses parents, mais elle ressentit vivement l’amour qui avait enflammé leurs cœurs ainsi que la violente souffrance qui les avait envahi au moment de se séparer.
Lorsqu’elle se remit de sa « vision », elle était très émue et se sentit surtout très honteuse. Elle n'avait même pas essayé de comprendre sa mère, elle s'était montrée égoïste. Elle se dit qu’il était temps de rentrer chez elle, sa mère avait déjà assez souffert.
S’en suivit des explications, d’abord avec sa mère, puis avec la sage du village qui lui expliqua que ses dons (ainsi que son sacré caractère !) lui venaient de ses origines paternelles. Celles-ci lui offraient également de très bonnes dispositions pour la magie.

Mais elle apprit rapidement qu’il lui fallait être très prudente car la magie dévoilait aussi son côté sombre qu’elle tenait bien sûr de son père et qui pouvait lui faire perdre le contrôle d’elle-même.
Sa mère l’initia aux secrets des herbes tandis que Samah lui apprit les secrets de la sorcellerie. Son oncle, manifestement animé par une vive inquiétude vis-à-vis de la sécurité de sa nièce, lui apprit l’art du combat et des lames.

A 17 ans, l’appel de la route, le besoin d’aventure, que ressentait Kahicha depuis un an au moins déjà, fût enfin le plus fort et, après des adieux difficiles avec sa famille, elle prit la route.
Depuis, bien qu’elle reste en contacte avec son village par lettres, sa vie n’est qu’aventures et rencontres en tous genres, liberté…


Dernière édition par Kahicha le Mar 16 Déc - 2:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Sam 29 Nov - 19:12

waouh, ça c'est de l'histoire xD elle va exploser le record de Kareha je le sens bien....

Hummmm, tu en as prévu encore beaucoup comme ça? parce que même si c'est subliiiiiiiiimement bien écrit, bah ça reste une fiche de prez quoi. pas un roman. xD

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Sam 29 Nov - 19:37

Ouais ouais je sais mais je me suis laissé embarquer par moi-même mdr !!! T'inquiète, je vais me discipliner !! On va dire que l'originalité de la fiche c'est qu'elle raconte en détail l'histoire amoureuse de "mes parents" mais que les parties sur Kahicha seront courtes et résumés. Vous connaîtrez donc toute l'histoire des parents mais vaguement celle de mon personnage (moins intéressante dans le début de sa vie). Donc une fois Najâ et Torak terminés, ça ira plus vite ! Mais contente que tu aime ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narja
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
¤ Fondatrice du Fow ¤ Carottes's power ¤
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 884
Localisation : là ou ça me botte
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Lun 15 Déc - 21:28

xD superbe histoire j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire xD

Donc, ton petit défi.

Parce que tu t'en doutais, le check perso t'es acquis les doigts dans le nez.


Defi: comme ça à plouf.

Tu vas me rédiger un message de Rp ou ton personnage se retrouve dans la forêt avec pour seul compagnie hum...

*cherche une idée*

un fantôme.

*soyons fous.*

Bon couraaaaageuh

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Kahicha
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 30
Nombre de messages : 225
Localisation : Où je veux, quand je veux...
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Mar 16 Déc - 3:01

Exemple de message lors de RP :

Cela devait bien faire une heure que Kahicha avait pénétré dans cette forêt, et pas le moindre petit esprit à l'horizon. Au dernier village où elle s’était arrêtée on lui avait dit qu’un revenant hantait ce sous-bois et tourmentait chaque voyageur qui s’y risquait.

Kahicha avait toujours aimé les forêts. Ces endroits entre ombre et lumière, où l’on se sent seul même accompagné, où vous avez constamment l’impression que la nature vous parlez, vous chante des odes. Cet endroit n’avez vraiment rien d’effrayant.
Mais Kahicha était une sorcière, et une rôdeuse trop expérimentée pour ne pas percevoir la présence spectrale qui s'y cachait. D’ailleurs, Métis commençait à montrer des signes de nervosité. Le fantôme n’allait pas tarder à se manifester…

Elle était en train de se faire cette réflexion lorsqu’un être transparent surgit devant sa monture. Métis, prit de panique, se cabra et manqua de peu d’envoyer Kahicha rouler à terre. Heureusement que la jeune femme connaissait bien son cheval. Elle réussit à le maîtriser et, lorsqu’enfin il s’était calmé, elle dirigea son regard vers les yeux vaporeux du revenant.

« - Bonjours, lui dit-elle d’un ton enjoué, puis-je vous aider ?
- Vaaaahaaaa-t’eennn dee mon domaaiineee !!
- Ce n’est pas très poli ! De plus, je trouve que ça fait un peu cliché… Heureusement que le ridicule ne tue pas !! Quoi que dans votre cas.... »

Le spectre, manifestement peu patient, commença à s’avancer vers la jeune femme. Kahicha bondit à terre, Métis étant trop agiter pour lui être utile, et sortit de sa besace une petite bourse en cuir. Lorsque le fantôme fut à portée de jet, elle lança son contenu au travers.

Celle-ci ne comprit pas immédiatement, mais lorsqu’il sentit la brûlure il hurla de douleur et disparut. Du sel ! Cette petite garce s’y connaissait en revenants !

Le sel avait affaiblit l’esprit, mais pas pour longtemps, et la jeune femme le savait. D’après ce qu’elle savait, il n’attaquait que depuis peu et dans une zone restreinte. Il devait donc être mort depuis seulement quelques semaines, deux mois tout au plus, et à proximité des attaques. Les jeunes fantômes ne se déplacent jamais très loin de leur cadavre. Kahicha se transforma, sous sa forme animale elle repérerait tout de suite l’odeur de pourriture. Dès qu’elle la sentit, elle s’élança à pleine vitesse. La course fût courte. Une fois devant le cadavre elle reprit forme humaine. Ce n’était pas beau à voir ! Elle plissa le nez face à l’odeur qui lui donnait envie de vomir. Elle s’empressa de sortir une autre bourse remplie de sel, la déversa sur le cadavre et s’empressa d’y mettre le feu. Malheureusement pour elle, son propriétaire débarqua. Le spectre se rua sur la jeune femme et la traversa de part en part.
Avez-vous déjà était traversé par un fantôme ? C’est une sensation atroce, surtout si celui-ci vous veut du mal ! Il aspirait ses forces, sa joie et son espoir, se nourrissait de sa souffrance. La jeune femme rageât de s’être laissée avoir si facilement par un vulgaire esprit de bas étages.
Au bord du malaise, dans un ultime effort, Kahicha réussit à embraser le corps du mort.
Dans un cri déchirant le spectre disparut.
Kahicha roula sur le dos, plongea son regard dans le bleu du ciel et se laissa aller à l'évanouissement.
Non sans un sourire sur les lèvres !








[Voilà voilà j'ai (enfin) fini ma fiche (enfin je crois non ? Rolling Eyes ) !!! En tout cas j’ai essayé de faire un bon perso, mais dont chaque qualités serait à double tranchant pour ne pas passer pour une superwoman ^^ mais aussi pour rendre mon perso un peu plus complexe, sombre, intéressant quoi lol. J'espère que j'ai réussi !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
Admin Fantasque - Assassin des Concepts - Reine des pâquerettes - Maîtresse de la Fantaisie
avatar

Age : 82
Nombre de messages : 273
Localisation : Tout va bien! le bateau coule normalement -
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Ma présentation   Mar 16 Déc - 13:55

Eh bien, il me semble qu'il est temps pour moi de donner mon premier check ^^
Personnage très intéressant. L'histoire des parents est également très agréable à lire, mais si je puis me permettre -et je me permet- les fautes d'ortographe, c'est dommaaaaaage ! même s'il n'y en a pas beaucoup Wink

_________________


Maîtresse de la Folie/Fantaisie

oO Show me the way to the next Whiskey bar Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma présentation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma présentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt d'Ymir :: Avant toute chose :: Présentations des personnages :: Extras :: Présentations finiiieuh!!!-
Sauter vers: