Forêt d'Ymir

Si vous pouviez basculer dans un autre monde, si vous pouviez incarner un personnage magique. Le feriez vous? Voulez vous faire ce RP? Pour cela Bonne humeur et Bon niveau d'écriture requis!!
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Double meurtre raté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Double meurtre raté   Mar 20 Jan - 19:41

Allez, hop, commencement début, le premier RP des deux bleues !

Début de moi, donc Razz

Elii' se mouva silencieusement entre les deux arbres, contrairement à l'homme, qui reniflait péniblement et écrasait sur son passage toute chose qui avait le malheur de se trouver sur son chemin. Il était là. A moins de vingts mètres. Elle l'entendait. Il fit encore quelques pas, puis s'arrêta. Rien de bien étonnant, il courait depuis deux heures. Elle avança encore. Elle l'apercevait à présent, ses cheveux noués, son épée et sa carrure de colosse... La jeune femme se délectait déjà du sentiment que lui procurerait sa mort, lente, le délicieux goût de la vengeance dans le coeur, le regard suppliant de l'homme... Elle voyait déjà tout. Et elle se souvenait de tout. De ce jour où il lui avait planté l'épée dans le coeur, de ce jour où, plutôt que de la faire mourir, il l'avait condamné à ce qu'elle était aujourd'hui... Rien d'autre qu'un ectoplasme. Elle lisait déjà la souffrance sur ses traits, tandis qu'il se redressait pour mieux entendre. Souffrance qu'elle s'appliquerait à faire décupler l'instant venu. Elle exaltait. Encore quelques pas, et elle pourrait bondir, voir couler de ses yeux le sang dont elle avait rêvé chaque nuit, chaque minute de sa misérable nouvelle existence.

Toujours silencieuse, elle se glissa derrière un buisson. Elle n'était pas essouflée. La jeune femme compta les secondes avant de s'élancer. Dix... Neuf... Huit... Sept... Six... Cinq... Quatre... Trois... Deux... Un... Zé...

Un tourbillon rouge et vert lui tomba alors dessus, et la fit rouler au sol avant qu'elle n'ait prononcé mentalent son "ro". D'un mouvement d'épaules, Elii' se dégagea et roula encore quelques instants sur le tapis de mousse. Elle se redressa avec brusquerie, impatiente de voir
qui avait interrompu sa chasse. Elle ne tarda pas à le savoir.

Elle se tenait devant elle, sa peau d'un vert olive si contrastée avec ses cheveux d'un rouge éclatant. Et ses yeux qui l'observaient, haineux. Elle était vêtue de vêtements de cuir, haut sans manches décolleté, pantalon moulant, et armée d'un arc et d'une hache de guerre. Hache qui n'était pas sans rappeler à Elii' une certaine personne dont elle aurait été tentée d'oublier le souvenir.

La jeune femme rendit son regard à l'Elfe ( car c'était une elfe, le simple fait que sa peau était verte le prouvait bien assez bien, ainsi que ses oreilles taillées en pointes ) avec dédain, avant de se retourner vivement vers le point où elle se dirigeait avant que cette fille ne l'interrompe... Evidemment. La cible avait disparu.

Elii' revint alors à l'elfe, et ses lèvres s'étirèrent lentement d'un sourire carnassier. La cible n'était simplement plus la même...



Voilà =) Pas de dialogue pour l'instant, désolée, mais tant qu'à s'entraîner à mettre beaucoup de narration, autant y aller carrément !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Mar 20 Jan - 20:47




d'accord avec toi! ^^
bon allez! go!



Naliaena avançait à pas silencieux, elle approchait du but. Sa mission, puisqu'elle en avait une, prendrait bientôt fin. Elle s'avourait déjà les quelques jours de vacances en Sayandra qu'elle prendrait par la suite.
Pour l'instant, elle se concentrait sur sa cible, un homme, encore et toujours, qu'elle devait assassiner. Elle se contrefichait des raisons pour lesquelles son client l'avait engagée. Tout ce que Naliaena savait, c'était que cet homme devait être éliminé de sa main. Il le serait. Elle réflechissait sur la manière dont elle devait agir. Naliena décida de ne pas changer ses habitudes. Elle suivrait sa proie par la voie aérienne, elle aimait grimper aux arbres, jusqu'à ce que sa cible soit acculée dans une impasse. Alors, seulement, Naliaena lui sauterait dessus. L'homme n'aurait pas le temps de comprendre ce qui lui arriverait. Il serait mort avant d'avoir touché le sol. Elle reservait la torture et la douleur pour ses comptes personnels. Pour ses missions, le travail devait être terminé rapidement. Maintenant perchée sur une branche d'arbre, Naliaena observait. Elle remarqua un mouvement subtil sur sa gauche. Un mouvement que l'homme n'avait pas pu provoqué. Trop subtil. Elle se pencha en avant et aperçu une fragile silhouette. Une humaine à la peau pâle. Elle semblait de porcelaine. Ses yeux verts fixaient l'humain, chargés de haine et de dégoût. Elle avait les cheveux châtains, détachés, qui tombait devant son visage, le cachant à moitié. On en apercevait que ses yeux et le bout de son nez. Elle semblait avoir une vingtaine d'années. Semblait. Sa façon de se mouvoir, de se tenir, na laissait pas de doutes quant à ses intentions, ni sur son experience. Soit l'humaine avait été tueuse à cinq ans, ce qui, en soit, n'était pas impossible, soit elle n'avait pas vingt ans. Ne se fiant donc pas aux apparences, Naliaena se mit à la surveiller. Si elle restait là, cette humaine allait lui faire rater sa mission. Elle avait deviner, grâce à l'attitude de la plus ou moins jeune humaine, le but de cette dernière. Et elle en avait déduit que cette fille allait contrecarrer ses plans. Cette cible était pour elle. Si quelqu'un d'autre la tuait, Naliaena aurait échoué sa mission. Le déshonneur qui la suivrait ensuite la décida. Elle se laissa tomber sur cette frêle ombre, et commenca à se battre avec acharnement. Se battre avec des mots.

- Cet homme est pour moi!

Elle observa l'humaine. Celle ci la regardait avec un regard qui aurait fait froid dans le dos à une personne innocente. Naliaena n'était pas une personne innocente. Oubliant sa proie, elle défia l'autre du regard. Voyant qu'elle ne répondait pas, elle répéta avec plus d'insistance.

- Cet homme est pour moi, et je ne laisserait à personne d'autre!

Tout était dit, pourtant l'humaine ne semblait pas comprendre.

- Si tu ne me le laisse pas, je serai contrainte de te tuer d'abord.







et d'un post! j'éspère que ça te plait! ^^


Dernière édition par Naliaena le Ven 30 Jan - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Mar 20 Jan - 22:23

J'adore =D

Allez, j'ai l'air d'être en période d'inspi ^^' voilà la suite :



Elle avait entendu l'elfe parler. Ne l'avait pas écouté.

"Cet homme est pour moi !"

La personne qui ferait changer ses plans n'était pas encore née, et elle n'était pas sortie de son antre pour s'entendre dire que celui qu'elle désirait tuer de tout son être était pour quelqu'un d'autre. Non. Il était pour elle, et, puisque l'inconnue semblait y tenir, elle la tuerait d'abord. On ne lui marcherait pas sur les pieds une fois de plus. Pas alors qu'elle s'apprêtait à réaliser l'objet de ses manigances de cent ans. Qui était-elle, cette elfe à la hache, pour venir lui annoncer comme on propose un hydromel à quelqu'un

"Cet homme est pour moi et je ne le laisserai à personne d'autre"

Une fois de plus Elii' garda le silence. La voix en dit toujours trop de soi à un adversaire. Première leçon qu'on lui avait enseigné au palais. Premier principe emmagasiné. Premier pas vers la victoire.

"Si tu ne me le laisse pas je serai contrainte de te tuer d'abord."

Cette fois-ci, Elii' eut du mal à retenir un éclat de rire.
Ne pas sous-estimer l'adversaire. Jamais. Encore une de ses premières leçon. Celle-là, gravée en lettre de feu dans sa mémoire, y tenait une des places les plus importantes.

La jeune femme remarqua que l'elfe s'était mise en garde, sa hache de guerre à la main, leur proximité empêchant l'utilisation d'arcs. Hache contre épée... Le combat ne serait pas facile, ce qui réjouissait Elii' d'avance. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait pas combattu. Ce petit défi pour la mettre en jambes était parfait. A son tour, elle sortit l'épée du fourreau, du geste ample qu'elle n'avait pas exécuté depuis un siècle. Il y eut un long chuintement, pareil à un murmure, pareil à celui d'il y a un siècle.... Ce qui déclencha des frissons dans le dos de l'humaine.

Afin de se..."distraire", la jeune femme jaugea la garde de son adversaire... Parfaite. Voilà qui rendrait le défi d'autant plus compliqué à relever... Encore une fois, Elii' n'en éprouva rien d'autre que de la joie. Elle aimait la difficulté, jouait avec, la déroutait, gagnait contre elle... Du moins, c'était son but. Avec l'expérience que lui avaient procuré ces dernières années à vivre dans l'ombre, Elii' se déplaça vers la gauche. Aucun bruit. L'elfe l'avait suivie.

Alors, elle attaqua. Droit sur la gorge de l'elfe. Bien qu'elle aurait été surprise si elle avait réussi à décapiter son adversaire d'une simple attaque, Elii' fut étonnée par la qualité de la défense de l'elfe... Elle avait dû avoir un bon maître, pour savoir combattre de la sorte, surtotu quand on sait qu'une hache est autrement moins précise qu'une épée.

Profitant de l'instant de répit que lui procurait la surprise de son adversaire, la jeune femme leva les yeux vers le ciel. Rose. Plus qu'une poignée de seconde et le soleil se lèverait, plus qu'une poignée de seconde pour tuer sa cible et faire un pas... Peut être deux. A son tour, l'elfe s'élança, sans qu'Elii' n'eut de difficultés à parer le coup porté à son bras droit.

Regard vers l'elfe, sourire.

Regard vers l'est, un disque orange qui perçait derrière les arbres.

Nouveau jour, nouvelle nuit.

Avant de disparaître, Elii' eut juste le temps de voir le regard désarçonné de la fille, le temps de penser qu'elle, elle aurait bien le temps de continuer sa route, de tuer l'homme dans la journée... La jeune femme en aurait pleuré de désespoir si elle n'avait sombré dans les ténèbres à ce moment là, lançant tout juste un dernier regard désespéré vers la forêt.





Dans la forêt d'Ymir...
Une hache à la main...
Agenouillée auprès de rien...
L'elfe attend. Elle ne comprend pas.




Tadaaam ! Pas très fière, sur ce coup là, j'étais assez satisfaite au début, mais ce C*****d d'ordi a décidé de planter à ce moment là, et comme j'en avais marre et que je n'avais pas envie de tout recommencer, surtout que je n'avais pas appris ma première version du texte par coeur, j'ai dû refaire... Mais ça donne quelque chose de moins bien --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Lun 26 Jan - 21:37

Et voilà. Sincèrement désolée du retard, j'étais en manque d'inspiration.





L'humaine ne semblait pas réagir, elle était peut être sourde après tout. Afin de lui faire bien comprendre ses intentions, Naliaena dégaina sa hache et se mit en garde. Une garde parfaite, sans en faire trop. Cette fois ci, l'humaine avait compris. Elle avait sorti sa lame d'un geste ample dont elle semblait satisfaite. Son visage affichait un air réjoui.
Parfait, elle avait l'air d'une bonne combattante. Naliaena ne supportait pas de devoir combattre des gens inexpérimenté. Non qu'elle ai peur de les tuer, ça, elle y prenait plaisir, mais parce qu'elle estimait que c'était une pure perte de temps. Ce concentrant, l'elfe suivit les moindres déplacements de son adversaire. Un pas sur la gauche, silencieusement. Soudain, l'humaine bondit vers sa gorge. Naliaena se tenait prête, elle para sans difficultés. Voyant la jeune femme lever les yeux vers le ciel, elle se prépara à attaquer à son tour. Elle se lança, cru y parvenir, l'humaine para, sourit, disparut.
Naliaena mit quelques secondes à se rendre compte qu'elle avait la bouche grande ouverte. La refermant, elle s'agenouilla au sol, gardant sa hache dégainée. S' agenouilla auprès de rien.
Elle ne sentait pas de magie dans ce qui venait de se passer. Plutôt une sorte de malédiction ancestrale relevant des forces de la nature. Quelque chose dont l'humaine serait responsable.
Fouillant dans sa mémoire, Naliaena ne réussit pas à expliquer le phénomène dont elle avait été témoin. Néanmoins, elle ne se laissa pas abattre et pris le temps de réfléchir. Elle réfléchit longtemps, gardant la même position, un genou plié à terre. Lorsqu'elle tira une conclusion de ses réflexions, la fin de l'après midi approchait, le ciel déclinait.
Elle en aurait eu le temps, Naliaena n'aurait pas profité de son avantage sur l'humaine, elle n'était pas comme çà et se serait sentie lâche. Elle attendit donc la nuit. Car Naliaena avait déduit de ses réflexions que l'humaine allait revenir cette nuit. Qu'elle reviendrait toutes les nuits.
La vielle femme qui l'avait initiée aux secrets d'herboristes lui avait un jour parlé d'un serment, d'une promesse, que si l'on ne respectait pas, avait des conséquences semblables à celle qu'elle avait pu observer chez l'humaine.
Quel était le nom de ce gage de foi déjà? L'engagement de pierre? La promesse de glace? Le serment de verre?
Oui! C'était cela! Le serment de verre.
Elle se demanda un instant à quoi l'humaine avait pu échouer pour subir cela. Puis elle se dit que de toutes façons cette histoire ne la concernait pas. Elle avait élucidé le mystère de sa disparition, cela lui suffisait.
Naliaena attendit encore cinq minutes, devant un magnifique couché de soleil filtrant à travers les arbres. Puis l'obscurité surgit. Avec elle, l'humaine.
Celle-ci parut étonnée de la trouvée dans la position exacte dans laquelle elle l'avait laissée.
L'elfe voulut parler, se lever, mais d'un coup, elle ressentit la fatigue d'une nuit blanche, les douleurs provoquées par sa posture. Elle n'eut plus envie de prononcer la remarque brûlante qui lui était passée par la tête quelques instants plus tôt. Se redressant, elle examina l'humaine qui n'avait pas bougé depuis la nuit tombée.

-A qui donc à tu fait ce serment de verre pour mériter une telle punition?


Et elle attendit la réponse avec calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Lun 26 Jan - 22:18

pas grave, et puis on n'a pas attendu longtemps Very Happy Bon, je continue ^^

-A qui donc à tu fait ce serment de verre pour mériter une telle punition?

Abasourdie, Elii' ne répondit pas immédiatement. Tout d'abord, l'Elfe était là. Là, alors qu'elle aurait pu mettre à profit la journée pour rattrapper le temps perdu... Non. Elle était là. Et elle savait. Comment ? Elii' l'ignorait. L'Elfe savait, et elle aurait tout le loisir de s'en servir, plus tard, si jamais la jeune femme lui répondait. Toutefois, la question n'avait pas été posée méchamment... Plutôt comme une simple curiosité, presque une once de compassion. Ne jamais se fier aux apparences. Elle ne s'y fierait pas. Après avoir repris contenance, l'humaine parla.

- A celui qui en avait besoin. Répondit elle, usant d'un ton qu'elle espérait détaché. Mais tout cela ne te regarde pas, Elfe. Désires-tu reprendre où nous nous étions arrêtées, ou préfères-tu me laisser l'homme ?

Depuis un siècle, elle n'avait pas prononcé un mot. Pourtant, sa voix était la même qu'avant. Exactement. Ni rauque, ni aigüe, elle avait la même tonalité qu'au dernier jour...

- Qui avait besoin que tu lui fasses ce serment ? Interrogea l'elfe, apparemment peu soucieuse de la question de l'humaine.

Et de nouveau, l'once de compassion avait percé sa voix. Et de nouveau, Elii' ne voulut pas s'y laisser prendre.

- Celui à qui je l'ai fait. Cette histoire ne te regarde pas, je te l'ai déjà dit.
- Je n'aime pas les mystères.
- Que serait une bataille perdue sans ses mystères ?
- Une bataille n'est jamais perdue que lorsqu'elle est achevée, or la nôtre avait à peine commencé.

La curiosité de l'elfe semblait intarissable, ce qui déplaisait fort à la jeune femme. Depuis cent ans, elle avait refoulé les souvenirs, usant de tout ce qui lui restait de volonté pour les empêcher de ressurgir. Depuis cent ans, elle refusait de penser à ce jour maudit où elle avait juré sur son existence. Cent ans. Pour tout revoir en l'espace d'une poignée de seconde, pour tout entendre, tout ressentir à nouveau... Comme si c'était la veille. Elle qui n'avait jamais laissé ses sentiments paraître au grand jour, Elii' se savait sur le point de fondre en larmes. Ses yeux, déjà, s'embuaient. D'un simple revers de manche, elle les essuya. Ne jamais laisser ses sentiments paraître au grand jour.

Pour cette fois-ci, c'était raté. L'Elfe la contemplait, sans dissimuler sa curiosité.


- Certes, la bataille n'était peut être pas perdue pour toi. articula l'humaine, maîtrisant les trémolos de sa voix. Il n'empêche que je ne répondrai pas à tes questions. Si cela suffit à satisfaire ta curiosité, je te dis simplement que si la vengeance est un plat qui se mange froid, mais que ma soif de sang n'en est pas étanchée pour autant. Je suis lasse d'attendre, et mon épée se languit de faire couler enfin le sang de cet homme.

L'elfe resta silencieuse.

- Réponds-moi, à présent, reprit Elii'. Souhaites-tu reprendre le combat, ou convins-tu que l'homme est à moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Mar 27 Jan - 17:15



La réponse ne tarda pas. L'humaine ébahie, ouvrit la bouche et répondit.

- A celui qui en avait besoin. Désires-tu reprendre où nous nous étions arrêtées, ou préfères tu me laisser l'homme?

Elle avait parlé sur un ton détaché, pourtant, l'elfe pouvait voir dans ses yeux la peur d'être découverte.

- Qui avait besoin que tu lui fasses ce serment? Demanda Naliaena.

Elle ignora volontairement la question de l'humaine. La réponse ne lui plairait pas.

- Celui à qui je l'ai faite. Cette histoire ne te regarde pas, je te l'ai déjà dit.

«Celui à qui je l'ai fait» Cette humaine était perspicace en plus. Et puis, bien sûr que cette histoire ne la regardait pas, Naliaena n'en avait que faire. Elle voulait simplement la pousser à bout. Car la réponse à sa question ne lui plairait pas, Oh non!

- Je n'aime pas les mystères.

Cette phrase était fausse. Complètement fausse. Et sa voix empreinte de curiosité l'était tout autant.

Naliaena n'avait pas l'habitude de se mêler de ce qui ne la concernait pas.

- Que serait une bataille perdue sans ses mystères?

Bonne question. La réponse était encore meilleure. Ce ne serait pas une bataille perdue. Du moins, pas pour rien. Bien sûr, une bataille n'est jamais perdue pour rien. Si l'on y survit, on apprend toujours de ses erreurs. Néanmoins, Naliaena décida de formuler sa phrase autrement.

- Une bataille n'est perdue que lorsqu'elle est achevée, or la nôtre est à peine commencée.

La tête froide, l'elfe attendit la réponse de son interlocutrice. Elle vit son visage se déformer, refoulant les larmes que Naliaena voyait poindre. L'humaine essuya ses yeux du revers de la manche. Naliaena afficha un air curieux, un air à pousser l'humaine dans ses retranchements.

- Certes la bataille n'était peut-être pas perdue pour toi. Il n'empêche que je ne répondrais pas à tes questions. Si cela suffit à satisfaire ta curiosité, je te dit simplement que si la vengeance est un plat qui se mange froid, ma soif de sang n'en ai pas étanchée pour autant. Je suis lasse d'attendre et mon épée se languit de faire enfin couler le sang de cet homme.

Sa voix tremblait. Sa curiosité était en effet satisfaite. Elle l'avait toujours été. Quand à sa lassitude, Naliaena voulait bien la comprendre. Un serment pouvait faire attendre longtemps, très longtemps.
Elle ne répondit pas pour autant.

- Réponds moi à présent. Souhaites tu reprendre ce combat, ou convient tu que l'homme est à moi?

Cette question! Elle l'exaspérait. Naliaena y répondit pourtant.

- Je ne souhaite ni l'un ni l'autre. Te combattre ne rime à rien si à chaque nouvelle aube tu disparais. Quand à cet homme, jamais je ne te le laisserait. Je n'ai pas pour habitude de confier une de mes mission à une inconnue.

Elle fit une courte pause.

- Quel est ton nom, l'humaine? Et que fais tu en cette forêt?

L'humaine se mit à la scruter du regard. Voyant qu'elle méditais sur sa tirade, Naliaena se détourna, choisit un rocher plat s'y assit et attendit.

L'humaine n'avait pas bougé, la suivant du regard. Elle était plongée dans des réflexions dont elle ne semblait pas vouloir émerger. Naliaena prit son mal en patiente et se mit à fourbir sa hache avec soin.

Si besoin était, elle n'hésiterais pas à finir le travail qu'elle avait commencé la nuit dernière.







=D et voilaaa! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Ven 30 Jan - 17:14

- Je ne souhaite ni l'un ni l'autre. Te combattre ne rime à rien si à chaque nouvelle aube tu disparais. Quand à cet homme, jamais je ne te le laisserait. Je n'ai pas pour habitude de confier une de mes mission à une inconnue.

L'Elfe fit une courte pause, dévisageant toujours l'humaine avec la même curiosité. Puis elle reprit.

- Quel est ton nom, l'humaine? Et que fais tu en cette forêt?

Elii' réfléchit. La réponse à la seconde question n'était pas difficile, l'Elfe l'avait déjà. La première, en revanche, lui posait plus de problèmes. Dire son nom ? On lui avait toujours enseigné, au Palais, que donner son nom à un ennemi était une faute... Mais l'elfe était elle vraiment une ennemie ? Elle ne voulait pas se battre. Et cela dégoûtait la jeune humaine. Pas de l'Elfe, d'elle même. Disparaître, tous les matins, réapparaître, tous les soirs... Et laisser derrière elle la vie continuer. Errer, chaque jour, au milieu de ce "rien" qu'elle haïssait... Après un dernier instant de réflexion, Elii' choisit la voie de la simplicité.

- Faisons un compromis. J'accepte de te donner mon nom et d'expliquer ma présence en ces lieux, si de ton côté tu fais de même.

L'Elfe ne réfléchit même pas... Ou peut être que si, mais que ses pauvres sens d'humaines ne lui avaient pas permis de le remarquer. Les capacités des Elfes étaient étonnantes, la jeune femme en avait jadis elle-même été témoin.

- Entendu.
- Très bien. Mon nom est Elii', et je suis ici parce que je n'ai pas le désir d'aller ailleurs... Et parce que je n'avais jusqu'à présent rencontré aucune raison de quitter cette forêt. A ton tour.
- Je suis Naliaena, et ma présence dans cette forêt s'explique par la mission que l'on m'avait confié : tuer cet homme.
- Tuer celui-là, ou tuer aussi les quatres autres ?

La réponse à cette question l'importait peu, mais elle était tout de même curieuse de savoir ce que cet homme en particulier avait fait au client de l'Elfe tueuse. A un siècle de ça, jamais la jeune femme n'aurait imaginé cet homme seul, et ailleurs qu'en compagnie de ses frères... Pourtant, il était bel et bien seul, et elle comptait bel et bien le tuer.

l'Elfe garda le silence. "Secret professionnel", sûrement. Tant pis.

Elii' observa son interlocutrice, qui venait de reposer sa hache à son côté sur le rocher... Sa main droite en était toutefois très proche, et il ne faisait aucun doute que l'Elfe n'hésiterait pas à s'en servir, si l'humaine attaquait... Mais elle n'en avait pas l'intention. Ce combat était vain.

La jeune femme leva les yeux vers le ciel... La nuit était déjà bien avancée, mais pas assez, cependant, pour que le ciel ne se soit éclairci. Il lui restait du temps... Parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Lun 2 Fév - 19:20

« Tuer celui là, ou tuer aussi les quatre autres? »

Naliaena prit le temps de réfléchir à la question. Elle posa sa hache près d'elle. Son client ne lui avait parlé que d'une cible. Elle ne se souvenait pas de quatre autres personnes. Cela dit, le fait qu'il y en ai quatre de plus à tuer ne la gênait pas. Au contraire.

-On ne m'a pas parlé de cinq cibles. Mais si cinq se présentent à moi, je ne me gênerait pas pour élargir ma mission.

Elle se tut. Qui était ces quatre hommes dont parlait Élii'?
Sûrement les complices de son meurtrier.
Celle-ci leva les yeux vers le ciel. Naliaena suivit son regard.
Le jour n'était pas encore levé, il leur restait quelques heures pour résoudre leur problème.

-Nous avons encore le temps de discuter de la suite des évènements, si tu le souhaites.

Elle ne répondit pas. Naliaena commençait à en avoir l'habitude. Il lui fallait elle-même du temps afin de déchiffrer un éventuel sens caché dans les phrases de ses interlocuteurs.
Elle reprit sa hache, la rangea, commença à s'affairer près de son sac.

-Mais nous pouvons aussi en parler après avoir manger, qu'en dis-tu?

Silence.

-Pas de réponse? Bonne réponse! Je préparerais donc le repas pour deux.

À nouveau un silence. Naliaena s'empressa de le remplir. Elle n'aimait pas beaucoup les silences.

-Mais si tu ne souhaites pas me répondre, peut-tu au moins aller chercher de quoi allumer un feu?

Élii' s'éloigna dans les sous-bois, laissant derrière elle ses affaires. Elle semblait perdue dans ses pensées, dans son monde.
Elle n'était pas bavarde cette humaine!Mais Naliaena ne s'en affligeait pas. De toutes façons, elle avait l'habitude de parler seule lorsqu'elle n'était pas seule.
Ces monologues étaient répandus parmi ses connaissances. Mais certaines de ces connaissances ne pouvaient plus en témoigner aujourd'hui.
Élii' revient un peu plus tard, les bras chargés de bois sec.
Elles allumèrent le feu et préparèrent le repas en silence.
L'aube ne tarda pas. Élii' ne semblait pas très heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Mer 4 Fév - 16:51

-On ne m'a pas parlé de cinq cibles. Mais si cinq se présentent à moi, je ne me gênerait pas pour élargir ma mission.

Elii' leva les yeux vers le ciel, en quête de réponse... Ou du moins était-ce ce qu'elle souhaitait faire croire à l'Elfe. Car il n'y avait rien à répondre. L'aube tarderait encore, et c'était aussi bien ainsi. La jeune femme voulait en apprendre un maximum sur cette mystérieuse tueuse...

-Nous avons encore le temps de discuter de la suite des évènements, si tu le souhaites.

Cette fois, il était clair qu'elle aurait dû répondre... Elle n'en avait pas envie. Elle aimait le silence, analyser les phrases de ses ennemis, celles de ses amis ( car elle en avait eu... Tous morts depuis longtemps, sûrement. ), bref, celles de tous ceux qu'elle croisait. Les mots, à l'instar des yeux, étaient des fenêtres sur l'âme.

Naliaena prit sa hache et la rangea. L'idée d'un éventuel combat était désormais superflue, et Elii' réfléchit à nouveau à une éventuelle solution à leur problème.


-Mais nous pouvons aussi en parler après avoir manger, qu'en dis-tu? proposa l'Elfe.

Elle semblait amusée, à présent... Elle avait l'air d'apprécier les monologues. Toujours silencieuse, Elii' observa les alentours. La faible lueur d'un croissant de lune baignait les bois d'une vague lumière blanche, et les yeux aiguisés de l'humaine pouvaient percevoir ceux, perçants, d'un félin qui les observait, dissimulé dans un buisson. Et ceux d'une chouette nocturne, et aussi ceux d'un petit animal-un rongeur, songea-t-elle. Le bourdonnement d'insectes résonnait aussi, troublant à peine le silence de la nuit. Silence que l'Elfe ébranla de nouveau...


-Pas de réponse? Bonne réponse! Je préparerais donc le repas pour deux.

Elii' sourit intérieurement. Oui, l'elfe aimait les monologues, et non, elle n'aimait pas le silence. Il était étrange que depuis tout ce temps, la jeune femme ne soit pas arrivée à plus de conclusions... Mais elle aimait bien le silence ( si on pouvait appeler ça silence ! ) de l'âme de Naliaena. Elle imagina un instant l'Elfe à sa place. Le silence, le néant, le silence de nouveau, puis l'obscurité, et encore le néant, et puis un rayon de lune... La seule compagnie de quelques animaux... D'autres seraient sûrement devenus fous, mais peut être pas l'Elfe, pensa-t-elle. Ou peut être que si. Décidément, cette Naliaena gardait bien des mystères...

-Mais si tu ne souhaites pas me répondre ,reprit l'Elfe, peux-tu au moins aller chercher de quoi allumer un feu?

Pour toute réponse, Elii' se détourna et s'enfonça entre les troncs en quête de bois sec. En marchant, elle réfléchissait à une idée qui venait de germer dans sa tête... Mais cela marcherait-il ? Et qu'en serait-il ensuite ? La "jeune" femme n'aimait pas l'incertitude. Durant son ancienne vie, elle l'avait traquée, chassée, jusqu'à éliminer en elle la moindre parcelle de doute... C'était ce qu'elle pensait. Mais le doute faisait partie intégrante d'elle, comme il faisait partie de tous ceux qui avaient croisé sa route jusqu'à présent.

Lorsqu'elle revint, les bras chargés de branchages, l'Elfe avait déjà commencé à préparer quelques ustensiles.
Elles préparèrent le repas, puis mangèrent en silence, et Naliaena semblait avoir abandonné toute tentative de conversation.
Quand le ciel s'éclaircit, Elii' n'était encore pas sûre d'elle. Etait-ce vraiment une bonne idée ? Tant pis, elle avait déjà commis nombre d'erreur, dans sa vie, une de plus n'allait pas faire pencher beaucoup la balance. Après s'être assurée qu'il lui restait un peu de temps, la "jeune" humaine reprit enfin la parole :


- J'ai quelque chose à te proposer.

Elle n'attendit pas la réponse de Naliaena avant de continuer.

- Nous continuerions la traque de l'homme ensemble, puis il reviendra à celle qui l'aura. Ou qui aura le plus de raisons de le tuer.

Sous entendu qui la concernait, évidemment. Qu'allait répondre l'Elfe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Jeu 5 Fév - 12:56

- J'ai quelque chose à te proposer. Nous continuerons la traque de l'homme ensemble, puis il reviendra à celle qui l'aura. Ou que aura le plus de raisons de le tuer.

Quelques secondes après qu'elle eût prononcé ces mots, Élii' disparut.
Naliaena se retrouva de nouveau seule.
Élii' ne lui avait pas laissé beaucoup de choix quand à la suite. Mais Naliaena acceptait cette décision. Elle n'avais pas particulièrement envie de finir cette mission seule, avec un adversaire de plus aux trousses.
Elle n'était pas en forme.
Habituellement, Naliaena n'en aurait eu que faire. Cela l'aurait au contraire amusée. Mais cette période n'était pas la meilleure pour l'elfe qu'elle était.
Elle allait donc s'occuper en attendant le retour d'Élii'.
Naliaena décida de mettre à profil la journée. Elle retrouverait la trace de l'humain.
Celui-ci n'était, d'ailleurs, pas très discret. La tâche lui serait facilitée.
Elle n'eût qu'à revenir à l'endroit où Élii' et elle avait failli s'entretuer pour apercevoir le chemin emprunté par l'homme. Traces de boue, branches cassées et autres cailloux remués en tout genre lui indiquèrent la direction à suivre.
Naliaena supposa qu'Élii' la retrouverais la nuit tombée. Elle avait sûrement la possibilité de réapparaître à l'endroit souhaité. Sinon, Naliaena ne doutait pas quant à ses capacités de pistage, probablement aussi affutées que les siennes.
Elle serait vite de retour.
Le chemin descendait maintenant vers la lisière de la forêt. L'homme avait visiblement couru lorsqu'elles s'étaient battues, puis avait adopté un pas plus calme, voyant qu'elles ne le poursuivaient pas. Les branches cassées se raréfiaient.
La sente déboucha sur une colline. La prochaine étape était la cité d'Ämm, que Naliaena préférait éviter.
Elle décida alors de se reposer tant qu'elle se trouvait sous le couvert des arbres. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas dormi, et bien qu'elle fusse résistante à la fatigue, Naliaena ne pouvait pas passer trois jours debout sans ressentir des signes d'épuisement.
Et s'il fallait attendre Élii', elle préférerait le faire ici, où elle était moins visible.
Le bruit de la nature la berça. Cris d'animaux et vent caressant le feuillage formaient une mélodie que Naliaena appréciait particulièrement.
La forêt lui avait manqué lors de ses précédentes missions en ville. C'était quelque chose que Naliaena aimait bien retrouver régulièrement.
Certainement la seule monotonie, si l'on puis dire, qu'elle s'autorisait.



désolée, pas très contente de moi là-dessus. J'éspère que ça te plaira quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Dim 8 Fév - 12:25

Quand elle réapparut, Elii' ne vit d'abord rien. Le noir. Comme d'habitude. Comme si elle était toujours là bas, dans ce rien ambiant... Sauf qu'elle était bel et bien sur quelque chose, et ce quelque chose... Ressemblait vaguement à un tapis de mousse. Elle sentait, aussi, une vague odeur... Des bois ? Oui, ça se tenait. La jeune humaine tâta doucement son bras... L'ancienne blessure était toujours là, mais la douleur s'était estompée. Non, elle n'était plus dans le vide... Elle avait fait un étrange rêve. Cette elfe à la peau verte, aux cheveux rouges et à la hache... Etrange. Elle n'avait jamais rêvé dans le néant. Elle n'avait jamais fait rien d'autre que d'avoir peur. Et pourtant, à présent, elle était bien. Son coeur battait, ses poumons s'emplissaient, se vidaient... Comme ceux d'une femme normale. Rapidement, elle compta... Cent dix-neuf ans. Un siècle s'était écoulé depuis le combat. Combien de vies avait-elle laissées derrière elle ? Comment l'empire avait-il survécu, après la perte des... Non, elle ne saurait pas. La vie continuerait comme depuis cent ans : Apparaître, chasser, manger, disparaître, apparaître, chasser, manger, disparaître, appa... Enfin, elle ouvrit les yeux. Personne, à son côté. Juste son épée, qui gisait au sol, et les restes d'un feu qui avait sûrement brûlé la veille. Etrange, encore une fois. Elle se trouvait au même endroit que dans son rêve, et il lui avait bien semblé partager un repas, autour de ce feu, avec l'elfe imaginaire. Qu'importe, elle n'était pas réapparue ce soir pour pleurer sur le sort d'un simple songe... Il fallait rattraper la journée perdue, et suivre les traces de l'homme. Elle allait le tuer, il allait crier tout en agonisant... Son sang rouge lui coulerait sur les mains, et elle rirait. Fort. Et elle se sentirait bien. Et elle repartirait tenir un nouveau serment, reprendre un risque, et elle reprendrait l'existence où elle l'avait laissée.

Lentement, Elii' se redressa, et observa alentours. Un homme s'était tenu là, peut être celui qu'elle cherchait. Les traces étaient celles d'un homme poursuivi, elle n'étaient pas distancées les unes des autres, et surtout profondes, témoignant ainsi du poids ( important ) de l'homme, et de sa précipitation à l'instant où il était passé par ici. Oui, c'était sûrement lui.

L'humaine se mit en chasse, telle une louve à l'affut d'un agneau. Elle allait le trouver. Le tuer... Mais elle s'était déjà assez étendue sur ce point. Plusieurs heures y passèrent, au cours desquelles elle ne baissa pas l'allure. Mais alors que le noir de la nuit se teintait de rose à l'horizon, elle se savait épuisée... Elle n'avait pas retrouvé l'homme, il avait donc considérablement profité de l'avance qu'elle lui avait donné, même si il était évident qu'il avait ralenti, à la moitié du chemin. Le sentier descendait, à présent, et la plaine reprendrait bientôt ses droits. Un peu plus loin, la jeune humaine déboucha sur une colline. Le jour apparaîtrait bientôt, il ne fallait pas qu'elle réapparaisse à découvert. Elle décida de s'enfoncer à nouveau dans la forêt, juste un peu, pour reprendre la chasse le lendemain.

C'est seulement à ce moment qu'elle aperçut une silhouette, assise derrière un tronc, dissimulée par des branchages. Une silhouette de rouge et de vert, qui l'observait, et ses yeux semblaient dire "Tu en as mis, du temps"...

Donc, tout cela n'avait pas été qu'un rêve... A l'horizon, déjà, elle pouvai pressentir la boule de feu qui arriverait dans une poignée de seconde... L'humaine s'enfonça juste un peu plus dans les bois, et murmura avant de disparaître :


- Attends-moi, aujourd'hui... Les nuits sont moins longues que les journées...

Elle disparut.


Un murmure dans le noir...
"Invisibile somnium"




Voilà. Vraiment désolée pour le retard, mais à ma flemme habituelle ( non, rassurez-vous, je vis toujours pour écrire, et j'écris toujours pour vivre, mais la flemme régit mon existence x) s'est ajoutée la hargne que j'ai depuis à peu près une semaine de finir un projet avant l'été... Donc encore désolée pour le temps que j'ai mis à répondre, j'essaierai de me faire plus rapide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Lun 9 Mar - 14:27

Vraiment désolée du retard, de la qualité de ma réponse.
En manque de temps et d'inspi. J'essaierai de faire mieux la prochaine fois.



Naliaena se réveilla bientôt, elle était appuyée contre un tronc et sentait les milliers de détails de son écorce: les creux et les bosses, le rugueux du bois, les insectes grimpant le long de l'arbre, la sève coulant dans les racines, les vibrations produites par un pic-vert au sommet.
Elle humait les odeurs de la forêt. Une touche de chèvrefeuille sur sa droite, et une puissante odeur de chêne mêlée de pin.
Non loin, un ruisseau coulait, abreuvant quelques animaux. Naliaena sentait les les déplacements d'une biche répercutés sur le sol.
Elle ressentait chaque détail, lesquels accaparait ses sens.
Elle n'était plus endormie.
Elle n'était plus endormie, et pourtant, le sensation d'engourdissement qui la tenaillait la laissait perplexe, bien qu'elle en connaissait la cause. Elii' aurait dû être là.
La nuit était bien avancée, les étoiles pâles.
Naliaena ne comprenait pas.
Ce n'est que plus tard qu'elle réalisa qu'Elii', bien qu'elle fut aussi bonne combattante qu'elle, ne pouvait pas être aussi rapide.
Elle était une elfe, Elii' une humaine.
Rassérénée, bien qu'elle ne comprit pas pourquoi elle s'attachait autant à cette jeune fille, Naliaena décida qu'il était temps pour elle de se sustenter. Elle partit donc en quête d'un petit déjeuner.
Lorsqu'elle revient quelques minutes plus tard, avec une provision de baies, elle entendit un pas léger. Elii' apparut entre les branches et l'observa d'un air hagard.

-Attends-moi aujourd'hui... Les nuits sont moins longues que les journées.

Et le soleil bascula derrière l'horizon.
Naliaena devrait donc attendre encore une journée.
Journée qu'elle passa à ramasser des herbes médicinales, à se reposer, à reconstituer ses réserves de nourriture. Lorsque le crépuscule arriva, elle était fin prête. Le feu allumé la réchauffait et une délicieuse odeur de lapin cuit s'élevait dans l'air. Elii' ne tarda pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Elii'
Marcheur de grand chemin
Marcheur de grand chemin
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 129
Localisation : Quelque part entre une vache et un igloo
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Jeu 26 Mar - 15:31

Lorsqu'elle réapparut, la première chose que perçut Elii' fut l'odeur de la préparation de Naliaena. Vraiment, cette... Fille était bonne cuisinière. La jeune humaine, qui, durant quelques cent ans ne s'était nourrie que de baies et de viande mal cuite, ne pouvait nier cela. Quelle chose étrange c'était, de se comporter normalement ! Encore une habitude qu'elle avait perdu. Tapie dans les bois, elle était devenue telle un animal sauvage... Farouche, sombre, presque primaire mais en aucun cas apeurée, elle avait changé. Une transformation dont elle même ne s'était aperçue que lorsque l'homme était passé à proximité de l'endroit où elle avait élu domicile... Enfin, l'image de sa lame, abandonnée au fond d'une grotte lui était apparue. Elle l'avait saisie, et avait suivi l'homme.

Sortant de sa rêverie, la jeune femme rejoignit l'elfe en s'asseyant sur une souche proche.


- Alors ? l'interpella-t-elle. Nous partons ?

Naliaena sourit, se leva, et, en silence, Elii' l'aida à lever le camp. Toujours sans un mot, elles se mirent en route.

Telles deux ombres, elles sortirent du bois. La lumière de la lune frappa Elii', l'éblouit. Qu'aurait-ce été avec du soleil... ? D'un haussement d'épaules-que Naliaena ne sembla pas parvenir à interpréter-elle chassa cette pensée. Le soleil, elle ne le reverrait jamais. C'était trop tard.

De peur que l'elfe ne voit l'éclat étrange d'une larme sur sa joue de porcelaine, Elii' détourna le regard. Ne pas pleurer. Ne surtout, surtout pas pleurer. Les larmes étaient bonnes pour la gamine qu'elle avait été... Plus pour elle, à présent. En réprimant un hoquet, la jeune femme essuya d'un rageur mouvement de poignet ses joues mouillées. Tout cela à cause d'eux. Pas seulement d'eux. On ne peut pas toujours faire porter le chapeau aux ennemis, dans l'histoire. Elle aussi, était coupable... Coupable de n'avoir pas admis qu'elle n'était pas assez forte. Coupable de ne pas s'être aperçue qu'elle laisserait derrière elle tout un pan de sa vie, et pas des moindres, derrière elle, en acceptant cette mission. Vivre dans l'obscurité. Vivre ombre. D'un simple geste, elle avait tué en elle la lumière. Et cet homme, cet homme à la hache... Il restait le seul échappatoire. La seule manière pour elle de se sentir mieux.

Soudain, Naliaena pila. Toutes deux d'un même mouvement, elles baissèrent les yeux.

Des traces de pas étaient là. Celles de la
cible, sans aucun doute.

Mais il n'y avait pas que cela...






Voilà... Je sais, Mei, c'est un peu court, et pas terrible, mais j'avais pas vraiment d'inspiration... Embarassed

Encore désolée pour le temps que j'ai mis à répondre, Naliaena... En plus j'ai encore un peu fait jouer ton perso... Vraiment désolée =S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-dreams--and-me.skyrock.com
Naliaena
Quêtiste obstiné.
Quêtiste obstiné.
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 366
Localisation : In meinem Imaginären.
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Ven 3 Avr - 13:23


Étant donné le temps que je met à répondre à chaque fois, je ne pense pas que tu ai besoin de t'excuser. Et puis, ce qui me dérangeait, c'était que tu fasse parler mon perso. Là, ça e me dérange pas. Tu ne dit rien qui pourrait me déranger d'ailleurs.

- Alors? Nous partons?

Naliaena sourit. Son lapin et ses affaires emballés, elle se mit en route. Elii' la suivait sans un mot. Entre elles, le silence s'était installé, laissant place aux bruits apaisants de la nature. Il était devenu une habitude que Naliaena ne voulait rompre pour rien au monde. Solitaire, elle n'ait pas l'habitude de meubler la conversation lorsqu'elle était avec quelqu'un.

La lune était haute dans le ciel et éclairait d'une puissante lumière les plaines qui s'étalaient devant elles. Naliaena était perdue dans ses pensées. Elle ne savait pas où et comment, quand, surtout, allait se terminer cette mission. Non que cela la dérangeait, il en avait toujours été ainsi. Mais cette fois, elle n'était pas seule.
Elii' aussi semblait perdue en son fort intérieur. Et apparemment, tout n'y était pas rose -Expression purement métaphorique, le rose faisait plutôt horreur à l'elfe.- Elle essayait de réprimer des sanglots. Naliaena ne fit aucun commentaire. Il n'y avait pas de commentaire à faire. Chacune avait son passé, ses réflexions.
Sa vie.

La lisière de la forêt passée, Naliaena s'arrêta brusquement. À leurs pieds, des traces, certes. Mais celles de l'Homme n'étaient pas seules. Des traces de sang brillaient en de multiples endroits, à la lumière de la lune. Les étoiles s'y reflétaient, telles des grains de poussière. On apercevait ça et là des entrailles, des tripes en décomposition, tout un assortiment de boyaux encore frais. Un œil se balançait non loin sous la brise fraîche, coincé entre deux branches mortes. Seuls un bras, un genou, subsistaient du reste du corps. Ils étaient envahis pas les insectes. Des fourmis, des mites grouillaient de partout. Aucune trace de lutte. Pas un indice.
Cette scène de carnage était lugubre dans le bleu gris de la nuit, et si elle n'écœurait pas Naliaena, elle n'était pas non plus jolie à voir. Les deux jeunes femmes échangèrent un regard, et d'un commun accord, s'éloignèrent.
Elles n'avaient aucune idée quant à l'identité de la bouillie qui servait lieu de corps.
Ce pouvait être l'Homme, la Cible, comme ce pouvait être un inconnu.
En s'éloignant, elles découvrirent le reste d'un bras, arraché à hauteur d'épaule. On aurait dit qu'il était mâchonné à une extrémité.
La chose qui avait fait cela ne pouvait être humaine.
Naliaena ne connaissait pas de population, de créature cannibale en Ymir.
Elii' n'avait pas encore prononcé un mot.
Sans rompre le silence, Naliaena continua sa route.
Elles auraient tout le temps d'en discuter plus tard.
L'important, pour l'instant, était de s'éloigner le plus possible du carnage.
L'odeur du sang et des organes était puissante. Les charognards ne tarderaient pas à arriver.






J'espère que mon interprétation te va.
Je suis désolée, mais ayant lu du Chattam récemment, j'ai été un peu influencée.
Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerise-kiwi-et-abricot.skyrock.com
Naïa Niils Elendir
modo volontaire
modo volontaire
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 403
Localisation : Où l'envie me vient d'y faire un petit tour ...
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Double meurtre raté   Jeu 15 Oct - 20:08

D'aorès la date du dernier post, je conclus que vous avez arrêté/terminé.

Je vérouille donc !


Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Double meurtre raté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double meurtre raté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double meurtre dans la rue morgue (PV)
» Double meurtre dans le désert
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forêt d'Ymir :: Nord de l'Empire. :: Forêt d'Ymir-
Sauter vers: